Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro monte toujours face au dollar et au franc

Marché : L'euro monte toujours face au dollar et au franc

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne était portée par le vote par le parlement grec, hier à Athènes, malgré une contestation populaire grandissante. Vers 13 heures ce jeudi, l'euro continuait donc de progresser face au dollar (+ 0,25% à 1,4472 dollar). Un point haut de 1,4522 a même été atteint en milieu de matinée.

Comme cela était largement anticipé par le marché, la Grèce a adopté un nouveau plan d'austérité budgétaire de cinq ans par 154 voix contre 138. Ce vote conditionnait l'octroi d'une nouvelle enveloppe d'aide européenne de 110 milliards d'euros, ce qui évitera, à court terme au moins, un défaut de paiement de ce pays.

L'euro connaît donc ce midi ce qui pourrait constituer sa 4ème séance de hausse consécutive face au dollar. La devise gagne également du terrain contre la livre sterling (+ 0,64% à 0,9043), le franc suisse (+ 0,21% à 1,2074), mais pas face au yen japonais (- 0,13% à 116,43). L'once d'or de 31,10 grammes, montée récemment au-delà des 1.080 euros, est aussi revenue à proximité des 1.040.

Johann Schneider-Ammann, homme d'affaires siégeant notamment chez Swatch Group et conseiller fédéral helvétique, a déclaré que la force du franc suisse n'était pas provisoire, rapportent les analystes Changes de Pictet & Cie ce matin.

Et eux d'ajouter : “cette première étape franchie de manière douloureuse ne doit pas nous faire oublier que le bord du précipice est proche et que les mois à venir risquent d'être [également] douloureux pour les marchés financiers.”

'A court terme, le risque de défaut de la Grèce est évité après le vote du parlement hier en faveur du plan d'austérité. Nous suivrons aujourd'hui en Grèce le vote des députés qui devront décider dans le détail des mesures d'économies et de privatisations', ajoute-t-on chez Barclays Bourse.

De son côté, Aurel BGC souligne que les enquêtes de conjoncture d'Eurostat 'confirment le ralentissement de l'activité, en particulier dans l'industrie, mais elles ne montrent aucun signe de panique de la part des chefs d'entreprises'. 'Le risque de véritable chute de l'activité économique apparaît ainsi minime à horizon visible', estime le bureau d'études.

Cependant, le marché du travail allemand donne des signes de résistance: hors effets saisonniers, la décrue du nombre de demandeurs d'emploi s'est poursuivie en juin avec 8.000 chômeurs de moins par rapport à mai. Le taux de chômage a diminué de 0,1 point, à 6,9%.

On a appris ce matin aussi que le taux d'inflation annuel de la zone euro s'établissait à 2,7% en juin 2011, un chiffre stable par rapport à celui observé en mai, selon une estimation rapide d'Eurostat. L'indice des prix à la consommation semble donc cesser de grimper comme il l'avait fait en début d'année. Cet évènement, tiré notamment par les matières premières, avait d'ailleurs contribué à un premier relèvement de ses taux par la BCE, alors qu'ils étaient restés stables depuis le creux de la crise financière de 2008/2009.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (prévision : 420.000 ; précédent : 429.000) et l'indice PMI de Chicago de juin (prévision : 54 ; précédent : 56,6) seront dévoilés cet après-midi.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...