Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro insensible à l'émission italienne

Marché : L'euro insensible à l'émission italienne

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne demeurait proche de l'équilibre mercredi midi. A 1,3073 dollar l'euro, la devise européenne n'affichait qu'une progression symbolique de 0,04% contre le billet vert. Ce matin, l'Italie a placé près de 11 milliards d'euros de fonds d'Etat à six mois et deux ans à des taux en nette baisse.

L'euro n'est pas plus inspiré contre la livre sterling (- 0,02% à 0,8342 livre l'euro), le franc suisse (- 0,07% à 1,2199), mais recule de 0,28% face au yen à 101,46.

Un cambiste d'Europe du Nord rappelle que l'Italie entend lever, sur les marchés obligataires, de l'ordre de 20 milliards d'euros aujourd'hui et demain. 'Il s'agit essentiellement de dette de court terme', indique l'analyste. Etant donné que la plupart des banques privilégient actuellement leurs liquidités, 'le risque de déception (de l'opération menée par le Trésor italien) n'en est que plus élevé'.

Sur les marchés de taux, le taux de l'emprunt d'Etat italien à 10 ans, qui flirtait avec la barre 'magique' des 7% ces derniers jours, est revenu à 6,75%. La barre des 7% est, depuis le début de la crise souveraine européenne, habituellement considérée comme le niveau à partir duquel un Etat perd le contrôle de sa dette publique.

En effet, l'Italie a placé ce matin 9 milliards d'euros de “papiers” à six mois, la demande étant de 15,2 milliards. Le taux servi est en forte baisse par rapport à la précédente émission de même échéance, à 3,25%. Rome a également placé 1,7 milliard de papiers à deux ans (3,9 milliards de demande) au taux de 4,85%.

Saluée comme un succès relatif, cette opération n'a cependant ni profité, ni nuit à la parité euro/dollar.

En guise de perspectives pour l'année 2012, le cambiste précité rapporte que l'an prochain, l'Italie et l'Espagne devront refinancer des échéances de dette publique 'représentant respectivement 24% et 14% de leur PIB'. Une bonne partie des refinancements souverains des Etats de la zone euro interviendront 'au début de l'année 2012'. 'Nous nous attendons à ce que le 1er trimestre fournisse des indications nettes quant au devenir de la zone euro', estime-t-il. D'ici là, la monnaie unique européenne devrait rester sous pression.

En outre, ajoute le spécialiste, et afin de réduire leurs bilans, les banques européennes ont pratiquement cessé de prêter en dollars aux pays émergents, ce qui soutient la demande de billets verts.

Attention cependant aux conséquences d'un 'atterrissage brutal' de la croissance chinoise, qui pourrait alors entraîner la vente de devises liées aux matières premières comme le dollar US et le yen nippon.

Aucune statistique économique n'est attendue ce jour des deux côtés de l'Atlantique, ce qui présage de faibles volumes et de mouvements peu significatifs.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...