Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro en hausse après les indices pmi

Marché : L'euro en hausse après les indices pmi

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne s'inscrivait en hausse sensible contre le dollar ce midi et était également bien orientée contre le franc suisse et le yen après des indicateurs d'activité PMI un peu meilleurs que prévus. Vers 12 heures 30, l'euro gagne ainsi 0,84% à 1,4479 dollar, non sans avoir touché les 1,45 dollar.

Contre le franc suisse, la devise de l'union monétaire prend 0,45% à 1,1402, quand elle gagne 0,43% contre le yen à 110,82 et 0,25% contre la livre à 0,8747.

Certes, certaines nouvelles sont plutôt bonnes sur le front des statistiques européennes de la matinée, alors que la perspective d'une croissance nulle, voire d'une récession, hante les investisseurs. Ainsi, l'indice PMI flash composite de l'activité globale dans l'Eurozone s'est inscrit de nouveau à 51,1 en août, signalant ainsi de nouveau une quasi-stagnation de l'activité globale du secteur privé de l'Eurozone. Le taux d'expansion demeure inchangé par rapport au plus bas de 22 mois enregistré en juillet.

Les investisseurs retiennent que l'indice a cessé de se dégrader, d'autant que le consensus tablait plutôt sur une légère baisse , tant dans les services que dans le secteur manufacturier. Un cambiste indique aussi que les indices PMI européens “se rapprochent dangereusement de la zone magique des 50 points”, qui sépare l'expansion (au-dessus) de la récession (en dessous). L'indice manufacturier était notamment attendu à 49,5 points, mais il est finalement resté supérieur à cette barre fatidique.

De l'autre côté, l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne plonge de 22,5 points en août, pour revenir à - 37,6 points, là où les économistes n'anticipaient en général qu'une contraction d'une dizaine de points vers - 25 points. L'indicateur s'enfonce en dessous de sa moyenne historique de 25,9 points.

'La peur d'une récession aux Etats-Unis et la dégradation de la note de crédit pour les obligations américaines ont accentué l'incertitude macroéconomique', commente le ZEW. 'Avec en plus les développements dans la zone euro et la déception de la croissance allemande au dernier trimestre, les experts des marchés financiers se montrent beaucoup plus sceptiques concernant la croissance économique future', ajoute-t-il.

Après des variations en tous sens, peut-être les cambistes cherchent-ils à faire le point. “Après une période très agitée sur les marchés des changes, cette première séance de la semaine s'est déroulée dans un calme surprenant”, écrivaient ce matin les analystes Changes de Pictet & Cie à propos de la séance d'hier lundi. “Les acteurs seraient-ils fatigués suite aux dernières tribulations de change? Allons-nous trouver provisoirement un niveau d'équilibre sur les parités ?”, ajoutent-ils.

On soulignera que l'once d'or a frôlé les 1.907 dollars ce matin sur le marché spot, établissant ainsi un nouveau record. Elle se maintient donc également au-dessus d'une autre barre symbolique qui, elle aussi, est un record : celle des 1.300 euros.

Cet après-midi, les intervenants prendront connaissance des ventes de logements neufs aux Etats-Unis en juillet (prévision : - 0,6% ; précédent : - 1%) et de l'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour août (prévision : - 5 ; précédent : - 1).

Quoiqu'il en soit, beaucoup de cambistes placent leurs espoirs dans le symposium de banquiers centraux prévu vendredi prochain à Jackson Hole, dans le Wyoming. Cette réunion pourrait éventuellement voir Ben Bernanke ouvrir la voie à un nouveau programme d'assouplissement quantitatif 'QE 3', comme ce fut le cas l'année dernière avec le “QE 2”.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...