Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'espagne va sensiblement mieux, estime jean-claude trichet

Marché : L'espagne va sensiblement mieux, estime jean-claude trichet

L'espagne va sensiblement mieux, estime jean-claude trichetL'espagne va sensiblement mieux, estime jean-claude trichet

MADRID (Reuters) - La situation financière de l'Espagne s'est considérablement améliorée, mais les responsables politiques doivent rester en alerte, a déclaré Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne (BCE).

"L'Espagne doit continuer à accorder une attention particulière à la mise en oeuvre résolue de nouvelles réformes structurelles avec l'objectif d'obtenir la croissance la plus élevée possible, d'améliorer sa productivité et de ce fait restaurer la confiance des investisseurs", dit-il dans un entretien publié mardi par le journal espagnol Expansion.

Cette confiance a été testée mardi lors d'une adjudication de papier à court terme par le Trésor espagnol. Madrid a pu placer 4,5 milliards d'euros de titres de dette à 12 et 18 mois - un chiffre dans le haut de la fourchette de ses objectifs - mais le Trésor a dû consentir un coupon plus élevé par rapport aux précédentes émissions de ce type.

Le rendement du papier à 12 mois s'est établi à 3,591% contre 3,335% le mois dernier, et celui des titres à 18 mois s'est établi à 3,807% contre 3,592% en août.

"La dette espagnole a été sous pression. Mais c'est une adjudication correcte (...) étant donné les circonstances difficiles", a dit Orlando Green, analyste technique chez Crédit agricole, en référence au déclassement de l'Italie par S&P's.

Sous l'effet notamment des mesures d'austérité prises par le gouvernement espagnol pour éviter que les comptes publics ne dérapent, le pays est confronté à une croissance atone depuis plusieurs trimestres.

L'Espagne a modifié le code du travail afin de faciliter l'embauche et le licenciement des salariés, tout en limitant la hausse des salaires afin d'augmenter la compétitivité des entreprises.

Madrid a également réorganisé le secteur financier du pays, obligeant les caisses d'épargne régionales à se recapitaliser pour éviter une nationalisation.

Jean-Claude Trichet, dans Expansion, déclare aussi qu'il est important que les analystes et les intervenants sur le marché gardent à l'esprit que la BCE fournit actuellement des liquidités illimitées à taux fixe sur des périodes d'une semaine, d'un mois et de trois mois.

Sonya Dowsett et Nigel Davies, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...