Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'espagne n'aura pas besoin d'un renflouement, juge schäuble

Marché : L'espagne n'aura pas besoin d'un renflouement, juge schäuble

L'espagne n'aura pas besoin d'un renflouement, juge schäubleL'espagne n'aura pas besoin d'un renflouement, juge schäuble

BERLIN (Reuters) - L'Espagne tient ses engagements en matière de réformes et n'aura pas besoin d'un plan de renflouement à la grecque, mais elle ne regagnera pas immédiatement la confiance des marchés, estime le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble.

Les doutes sur la viabilité de la dette de l'Espagne, quatrième économie de la zone euro, ainsi que sur la capacité de ses banques à se refinancer ont fait grimper mardi à plus de 6% les taux d'intérêt sur ses obligations à 10 ans, important seuil psychologique.

"Non, les fondamentaux espagnols ne sont pas comparables à ceux d'autres pays qui bénéficient de programmes d'aide", a déclaré Wolfgang Schäuble dans une interview accordée à Reuters. "L'Espagne a besoin de travailler pour regagner la confiance des marchés, même si l'évolution positive se poursuit".

Il a ajouté espérer que les pays du G20 parviendraient à se mettre d'accord cette semaine à Washington lors des réunions du Fonds monétaire international, de la Banque mondiale et des ministres des Finances du G20 pour renforcer le fonds anti-crise du FMI d'un montant de 400 milliards de dollars.

Le 2 mars, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, avait déclaré que le budget 2012 serait bâti avec un objectif de déficit de 5,8% du produit intérieur brut.

Celui convenu avec l'Union européenne étant de 4,4%, cela avait soulevé des inquiétudes de la part de ses partenaires européens. Un nouvel accord a été trouvé le 12 mars avec les partenaires de l'Eurogroupe sur un objectif de 5,3%.

"Les décisions prises par le gouvernement espagnol, comme la réduction du déficit budgétaire en 2012, méritent vraiment le respect et le soutien. L'Espagne tient ses engagements. L'Italie a tenu ses engagements. D'autres pays ont tenu leurs engagements, l'Europe a aussi tenu les siens et à présent cela prendra du temps", a-t-il déclaré.

"Bien sûr, ces décisions déclencheront parfois des réactions de nervosité de la part des marchés. L'agitation continuera encore un moment. On ne regagne pas la confiance des marchés en une nuit."

Gernot Heller et Annika Breidthardt; Hélène Duvigneau pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...