Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'effet draghi se dissipe, retour des inquiétudes

Marché : L'effet draghi se dissipe, retour des inquiétudes

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de perdre du terrain à mesure que le bon accueil des propos puis de la déclaration d'intention du président de la BCE, Mario Draghi, font place à l'attente des premières actions. Vers 13 heures 10, l'euro recule de 0,27% face au billet vert à 1,2271 dollar et de 0,37% face au yen à 96,2 yens.

La tendance est plus mesurée face au sterling (- 0,09% à 0,7863) et bien sûr contre le franc suisse, qui le mois prochain fêtera l'anniversaire de son “arrimage” à l'euro (- 0,01% à 1,2009). En effet et pour rappel, la Banque nationale suisse “ne tolérera plus de cours inférieur à 1,20 franc pour un euro sur le marché des changes', écrivait l'établissement émetteur helvétique le 6 septembre 2011.

Selon plusieurs spécialistes, il faudra probablement attendre jusqu'en octobre avant que la BCE ne passe à l'action. Reste la Fed, la banque centrale américaine : 60% des analystes interrogés attendent un nouvel assouplissement quantitatif (“QE”)en septembre, rapporte un intervenant.

Notons que cela fait maintenant presque un an que le marché caresse cette anticipation de “QE 3” sans qu'elle ne se matérialise.

Calendrier à surveiller : d'abord le “symposium” de banquiers centraux de Jackson Hole, aux Etats-Unis, où le patron de la Fed Ben Bernanke doit prononcer un discours le 31 août. Puis le comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed, prévu les 12 et 13 septembre.

Parmi les rares éléments suscitant l'attention des opérateurs au creux de l'été, hier, un cambiste nord-européen souligne les inscriptions hebdomadaires au chômage américaines, légèrement meilleures que prévu, ainsi que la hausse du taux de chômage en Grèce, de 22,5 à 23,5%. 'Avec une telle évolution, il va être de plus en plus difficile à la Grèce d'atteindre ses objectifs', note le spécialiste.

Bref, “l'aversion au risque regagne du terrain après que les chiffres de l'emploi aux US, et le discours de Mario Draghi commencent à perdre leurs effets”, commente ce matin le courtier européen RTFX.

Là dessus s'est ajouté, dans la nuit, deux statistiques chinoises, la balance commerciale et les souscriptions de prêts, 'toutes deux décevantes' selon ce même cambiste. La première est ressortie en baisse alors qu'elle était attendue en hausse, les exportations vers l'Europe baissant notamment de 16%, et la seconde a touché 'son plus bas niveau de l'année 2012'.

Sur l'agenda statistique de la matinée, signalons qu'en Allemagne, le taux d'inflation annuel harmonisé a baissé à 1,9% et est ainsi repassé pour la première fois depuis décembre 2010 sous la barre des 2%, considérée comme importante au chapitre de la politique monétaire.

De même, la progression des prix à la production industrielle au Royaume Uni a ralenti à 1,7%. Reculant continuellement depuis septembre dernier, ce taux annuel se situe au plus bas depuis octobre 2009 (1,5%).

Des Etats-Unis cet après-midi, seuls les prix à l'importation sont attendus.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...