Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'aie ne prévoit pas de nouveau déblocage des stocks de brut

Marché : L'aie ne prévoit pas de nouveau déblocage des stocks de brut

tradingsat

par Muriel Boselli et Alex Lawler

PARIS (Reuters) - L'Agence internationale de l'énergie (AIE) ne débloquera ses stocks stratégiques d'urgence qu'en cas de perturbation de l'approvisionnement pétrolier et non pour soutenir l'économie ou faire baisser les cours, a déclaré jeudi la nouvelle directrice générale de l'Agence.

Maria van der Hoeven, ancienne ministre néerlandaise de l'Economie, en poste à l'AIE depuis le 1er septembre, a également dit que l'utilisation fin juin des stocks d'urgence avait été un succès et qu'il n'était pas prévu de renouveler l'opération.

"C'est une réponse à une perturbation de l'approvisionnement et cela devrait rester une réponse à une perturbation de l'approvisionnement", a déclaré Maria Van der Hoeven au sujet des conditions d'utilisation des réserves, lors d'une interview accordée à Reuters.

Ces stocks ne devraient pas être utilisés pour diminuer les cours du pétrole, a-t-elle ajouté.

Les 28 membres de l'AIE sont tenus de détenir des stocks équivalents à 90 jours de leur consommation et l'agence peut autoriser en cas de perturbation les pays membres à puiser dans ces stocks.

Pour la troisième fois seulement en 37 ans, l'AIE a utilisé en juin dernier ses stocks stratégiques en débloquant 60 millions de barils en raison du gel des exportations de pétrole libyen.

"Vous le faites pour une bonne raison et la bonne raison est toujours d'avoir une solution en cas de perturbation de l'approvisionnement", a dit Maria van der Hoeven lors d'un entretien au siège de l'AIE à Paris. "C'est ce qui est prévu".

Prié de dire si l'AIE avait agi pour protéger les pays industrialisés de la hausse des cours du pétrole, Maria van der Hoeven a rejeté une perception très répandue à l'époque de l'ouverture des stocks. "Je n'étais pas là lorsque le débat a eu lieu, mais non, absolument pas", a-t-elle dit.

Le baril de Brent de la mer du Nord a atteint un niveau de 127,02 dollars en avril et s'échangeait mercredi autour de 115 dollars.

L'AIE a dit à plusieurs reprises cette année que les prix du pétrole étaient une menace pour la croissance, affirmant que la hausse des cours au-dessus de 90 dollars mettait en péril la reprise mondiale.

Maria Van der Hoeven, 61 ans, qui a succédé au japonais Nobuo Tanaka à la tête de l'AIE, a l'intention de renforcer les relations avec l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), tendues lors de l'ouverture des stocks.

La directrice générale se rendra jeudi au siège de l'Opep à Vienne pour rencontrer son secrétaire général Abdullah al-Badri.

"Il est important que nous ayons des relations ouvertes et transparentes avec les pays producteurs, pas seulement sur le pétrole, mais sur le gaz aussi. C'est nécessaire", a dit l'ancien professeur et ministre de l'Education.

Lors de son passage au ministère de l'Economie entre 2007 et 2010, Maria van der Hoeven a rencontré à plusieurs reprises les ministres de l'Opep pour discuter des questions énergétiques et les observateurs qui la connaissent disent qu'elle a d'excellents contacts avec eux.

L'AIE cherche à renforcer les liens avec les pays émergents, tels que la Chine et l'Inde, dans un contexte où la demande en énergie de ces pays explose.

Mais l'Inde et la Chine ne pourront pas rejoindre l'AIE dans un avenir proche car ils ne sont pas membres de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), a-t-elle expliqué.

"Mais, d'un autre côté, il est très important de les associer à l'AIE et d'avoir des programmes de travail commun avec ces pays", a-t-elle dit.

Mais malgré cette volonté d'ouverture vers les pays émergents et les pays producteurs, les intérêts de l'AIE restent la priorité.

"Mon mandat n'est pas juste celui de Maria van der Hoeven, c'est 28 pays ensemble, l'AIE", a-t-elle dit.

Avec la contribution de Mathilde Cru, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...