Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Klépierre en avance sur ses cessions d'actifs au 1er semestre

Marché : Klépierre en avance sur ses cessions d'actifs au 1er semestre

Klépierre en avance sur ses cessions d'actifs au 1er semestreKlépierre en avance sur ses cessions d'actifs au 1er semestre

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - Klépierre a annoncé mardi soir être en avance sur son programme de cessions d'actifs et a confirmé son objectif de croissance pour cette année à périmètre constant après avoir enregistré une croissance de 3,2% de ses loyers au premier semestre malgré la crise.

Depuis le début de l'année, plus de 520 millions d'euros d'actifs ont été cédés ou font l'objet de promesses de vente, a indiqué la foncière dont l'objectif était de réaliser 500 millions d'euros de cessions en 2012.

Mais la société, détenue à 22% par BNP Paribas, préfère maintenir son objectif d'un milliard d'euros de ventes d'actifs à fin 2013.

"Nous n'envisageons pas pour le moment d'accélérer" nos cessions d'actifs, a précisé Laurent Morel, président du directoire du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

"Nous déterminerons à la fin de cette année si nous modifions cet objectif, mais d'ici là l'objectif reste la vente d'un milliard (d'euros, NDLR) d'actifs. C'est suffisant pour améliorer le profil financier de Klépierre", a-t-il ajouté.

Le ratio d'endettement (LTV) du groupe a été ramené de 45,8% à 44,8%, et ses liquidités disponibles ont atteint 1,5 milliard d'euros, en hausse de près de 800 millions d'euros par rapport à fin 2011, un niveau représentant environ 60% des besoins de financements de Klépierre à l'horizon 2015.

S'agissant de ses autres objectifs, la société a confirmé s'attendre à une progression de ses loyers comprise entre 2% et 2,5% à périmètre constant pour l'ensemble de l'année 2012.

"DES PERSPECTIVES PROMETTEUSES"

A périmètre courant, l'avancée plus rapide qu'attendue de son programme de cessions devrait en revanche se traduire par une hausse de loyers comprise entre 3% et 4%, contre une hausse de l'ordre de 4% initialement prévue.

Hors effet du paiement du dividende en actions en mai, le cash flow net courant par action reste attendu en légère croissance, à un niveau identique à la progression enregistrée en 2011 (+1,8%).

"L'arrivée de Simon Property Group ouvre par ailleurs des perspectives prometteuses en termes de synergies tant sur le plan de la gestion locative que des actions marketing", a souligné Laurent Morel.

Début mars, BNP Paribas a cédé à Simon Property Group un bloc de 28,7% dans Klépierre, accélérant ainsi la réduction de la taille de son bilan et dégageant une plus-value de 1,5 milliard d'euros.

Le cash flow net courant est resté pratiquement inchangé après prise en compte du paiement du dividende, à 0,99 euro par action, et l'actif net réévalué liquidatif (ANR) est ressorti à 29,6 euros par titre contre 31,4 euros à fin 2011.

Les loyers ont atteint 486,1 millions d'euros à fin juin, contre 471 millions un an plus tôt.

En Bourse, l'action Klépierre a terminé mardi en hausse de 0,68% à 26 euros avant la publication de la foncière, portant à près de 18% son gain depuis le début de l'année. La valeur se négocie ainsi en Bourse avec une décote de 12% par rapport à son ANR liquidatif.

L'indice SBF 120 a reculé de 0,75% et Unibail-Rodamco, qui s'est dit lundi confiant dans sa capacité à atteindre son objectif de croissance de profit cette année après être parvenu à faire croître son bénéfice semestriel en maîtrisant ses frais, s'est adjugé 1,56% à 149,55 euros.

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...