Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Inertie au lendemain de la fed

Marché : Inertie au lendemain de la fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir sans grand changement jeudi matin, au lendemain du communiqué sans surprise publié par la Fed et avant la décision de la BCE, attendue à la mi-journée.

Vers 8h15, c'est-à-dire 45 minutes avant l'ouverture, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison septembre - est virtuellement inchangé.

A l'issue de son comité stratégique de deux jours, clos par un nouveau 'statu quo' sur les taux, la Réserve fédérale a reconnu hier que l'activité économique aux Etats-Unis avait 'quelque peu décéléré' sur les six premiers mois de l'année.

La Fed - qui dit n'attendre qu'une reprise graduelle de la croissance - entend dès lors maintenir sa politique monétaire accommodante et conserver ses taux extrêmement bas jusqu'à la fin 2014 'au moins'.

Ben Bernanke et ses collaborateurs se disent néanmoins disposés à mettre en oeuvre des mesures additionnelles en vue de soutenir la reprise de l'économie.

A 13h45, ce sera au tour de la BCE d'entrer en piste. Si aucune réduction de taux n'est attendue, les investisseurs tablent sur l'activation d'un nouveau programme de rachat d'actifs (SMP), sur le modèle de ce qui avait été entrepris l'été dernier.

Les marchés rêvent d'une intervention qui associerait le fonds de stabilisation européen (FESF) sur le marché primaire à l' action de la BCE sur le marché secondaire.

'En intervenant de la sorte, les institutions européennes prendraient en charge le financement de l'Etat espagnol, permettant ainsi de réduire durablement les tensions sur les taux', explique-t-on chez Natixis.

'Cela favoriserait un possible retour de la croissance par un coût de financement plus faible tout en laissant anticiper un rééquilibrage à terme des finances publiques', explique la banque.

Ce matin, BNP Paribas a dévoilé un résultat d'exploitation en baisse de 4% à 2,9 milliards d'euros pour son deuxième trimestre, invoquant un environnement 'difficile', marqué par une rechute de l'activité économique en Europe et une nouvelle crise des marchés.

GDF Suez a fait part, de son côté, de résultat de 1er semestre 'solides' lui permettant de confirmer ses objectifs annuels.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...