Bourse > Actualités > Points de marché > Grèce : Le Parlement a adopté le second volet des mesures exigées par les créanciers

Grèce : Le Parlement a adopté le second volet des mesures exigées par les créanciers

Alexis Tsipras a convaincu les députés.Alexis Tsipras a convaincu les députés.

(Tradingsat.com) - Le Parlement grec a voté pour le second volet des mesures demandées par les créanciers. Cette ratification ouvre la voie à un troisième plan d'aide.




La Grèce avance dans le bon sens. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, sans retisser l'unité de sa majorité, a fait adopter dans la nuit de mercredi à jeudi un second volet de mesures exigées par les créanciers qui vont ainsi pouvoir finaliser avec Athènes un troisième plan d'aide financière. Le chef de l'exécutif a limité ses pertes lors de ce second vote d'urgence en une semaine. La réforme de la justice civile et la transposition d'une directive européenne sur les banques ont été adoptées par 230 députés - sur un total de 298 présents - tandis que 63 ont voté contre, et 5 se sont abstenus.

Au total, 36 députés de Syriza, le parti de gauche radicale qu'il dirige, ont fait défaut en votant contre (31) ou en s'abstenant (5). Les défections s'étaient élevées à 39 la semaine dernière, dont 32 non. C'est le basculement du toujours imprévisible Yanis Varoufakis, l'ancien ministre des Finances, passé du non mercredi dernier - sur des hausses de taxes et de cotisations - à un oui cette fois-ci, qui est notamment à l'origine de cette légère différence.

Un Premier ministre sans majorité parlementaire

Alexis Tsipras n'en demeure pas moins un Premier ministre sans majorité parlementaire (Syriza et son partenaire de droite souverainiste ANEL totalisent 162 sièges sur 300), qui a de nouveau dû compter sur les voix de l'opposition pour faire passer ces mesures. Leur ratification était un préalable des Européens et du FMI à la négociation des modalités du troisième plan d'aide à la Grèce d'environ 80 milliards d'euros, dont le principe a été acté dans la douleur le 13 juillet.

Des représentants des créanciers du pays sont attendus à Athènes dans les prochains jours pour passer au crible l'économie grecque et y adapter cette nouvelle aide. Le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Pierre Moscovici, a dit mercredi que Bruxelles souhaitait aboutir d'ici à... Pour lire la suite, cliquez ici.

Par D. L. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...