Bourse > Actualités > Points de marché > Grèce : EN DIRECT - La vice-ministre des Finances démissionne

Grèce : EN DIRECT - La vice-ministre des Finances démissionne

drapeauxdrapeaux

(Tradingsat.com) - Ce mercredi 15 juillet, l'Assemblée nationale française doit donner son aval à l'accord européen sur la Grèce. Si l'issue du vote français ne fait guère de doute, les choses risquent d'être plus compliquées en Grèce.

La journée sera décisive pour le fragile accord trouvé entre la Grèce et ses créanciers. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras doit faire adopter mercredi par le Parlement grec les mesures impopulaires exigées par les créanciers d'Athènes en contrepartie du maintien de la Grèce dans la zone euro.

A Athènes, certains des partisans du Premier ministre estiment que l'accord arraché au terme d'une nuit de négociations lundi matin à Bruxelles constitue une trahison de la volonté populaire exprimée dans les urnes le 5 juillet, quand 61% des Grecs ont dit "non" à l'austérité. Toutefois le gouvernement, comme l'avaient exigé lundi les 18 autres Etats membres de la zone euro, s'est plié aux demandes de ces derniers en soumettant mardi en début de soirée au Parlement un premier projet de loi, portant notamment sur la TVA et l'introduction d'une règle d'or budgétaire.

Par ailleurs, l'Assemblée nationale française doit donner son aval, avec une confortable majorité, à l'accord européen sur la Grèce, ouvrant une série de votes de plusieurs Parlements nationaux prévus dans les prochains jours. Les députés devraient débattre de leur position en réunion de groupe dans la matinée.

Un débat aura ensuite lieu dans l'après-midi à partir de 16H15: le Premier ministre Manuel Valls ouvrira la discussion au nom du gouvernement, avant une intervention des présidents des différents groupes, puis un vote attendu aux alentours de 17H45. Si le feu vert parlementaire en Allemagne et surtout en Finlande s'annonce plus houleux, l'issue du vote français ne fait guère de doute, l'accord sur la Grèce étant, malgré des tiraillements, plutôt favorablement accueilli.

13h30 - Macron pessimiste concernant la dette grecque

Le ministre français de l'Economie s'est montré pessimiste sur la possibilité de conclure à court terme un accord sur un allègement de la dette grecque.

"L'accord ne purge pas le sujet de la dette intellectuellement", a-t-il déclaré lors d'un point de presse au ministère de l'Economie. "Théoriquement, je ne pense pas que sur le long terme ce niveau de dette soit possible (...) politiquement et de manière réaliste, à court terme il est impossible d'avoir un accord sur le sujet."

12h20 - Grèce: la vice-ministre des Finances démissionne

Nadia Valavani, députée du parti de la gauche radicale Syriza au pouvoir en Grèce, et ministre adjointe des Finances, a présenté mercredi sa démission du gouvernement dans une lettre adressée au Premier ministre Alexis Tsipras.

"Je ne vais pas voter en faveur de ce projet de loi et je crois qu'on ne peut pas rester au gouvernement si on vote contre", a indiqué la ministre aux médias, après avoir publié une lettre adressée lundi au Premier ministre lui expliquant qu'elle allait démissionner car "la solution imposée à la Grèce" par les créanciers, "n'était pas viable", selon elle.

>> Pour suivre cette journée décisive, cliquez ici.

Par D. L. avec agences

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...