Bourse > Actualités > Points de marché > Grèce : EN DIRECT – La BCE relève les prêts d'urgence aux banques

Grèce : EN DIRECT – La BCE relève les prêts d'urgence aux banques

Mario DraghiMario Draghi

(Tradingsat.com) - Le Parlement grec a donné son feu vert, dans la nuit de mercredi à jeudi, aux mesures d'austérité draconiennes exigées par les créanciers. Les négociations sur un nouveau plan de sauvetage financier vont pouvoir commencer.

La Grèce commence tout doucement à entrevoir le bout du tunnel. Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a réussi dans la nuit de mercredi à jeudi à faire adopter au Parlement les premières réformes exigées par les créanciers en vue d'un nouveau plan d'aide, mais a eu besoin de l'opposition pour atteindre le compte.

Ces mesures, concernant notamment des hausses de TVA, des mesures sur les retraites et l'adoption d'une règle d'or budgétaire, ont été adoptées par 229 voix pour, tandis que 64 députés ont voté contre et 6 se sont abstenus.

Le texte doit encore passer devant des parlements plus réticents, comme l'allemand (probablement vendredi) ou le finlandais.

Après le premier pas du vote de la nuit, réalisé en deux jours et censé démontrer aux créanciers que la Grèce d'Alexis Tsipras est désormais un partenaire de négociations fiable, Athènes attend désormais jeudi un peu d'air, sous forme d'une aide d'urgence des Européens pour lui permettre de faire face à ses besoins immédiats.

14h53 - La BCE relève le plafond de l'ELA

C'est le président Mario Draghi qui l'a lui-même annoncé. La Banque centrale européenne a décidé de relever de 900 millions d'euros le plafond des prêts d'urgences accordés aux banques grecs, appelés ELA (pour Emergency liquidity assistance). Ces prêts maintiennent en vie depuis plusieurs semaines les banques grecs, qui n'ont plus aucune autre source de financement.

En relevant le plafond, gelé à 89 milliards d'euros, la BCE donne davantage d'oxygène financier aux banques grecques et devraient ainsi aider les établissements à faire face à la demande de cash des Grecs et leur permette de rouvrir leurs guichets.

Pour justifier cette décision, Mario Draghi "qu'un accord se dessine" et que la Grèce a voté les réformes de ses créanciers, "autant d'élements qui plaident en faveur d'un relèvement de l'ELA".

Il a également justifié le fait d'avoir maintenu ces prêts dans les pires moments de la Grèce, alors que plusieurs voix, y compris au sein de la BCE, poussait à couper ce prêt d'urgence. "Ce n'est pas à la BCE de dire qui est membre de la zone euro et qui ne l'est pas", a-t-il affirmé, conscients que la suppression de l'ELA serait revenu à pousser la Grèce hors de la zone euro.

14h22 - Des élections à l'automne pour la Grèce?

Le ministre grec de l'Intérieur, Nikos Voutsis, n'exclut pas que des élections législatives anticipées soient organisées en Grèce en septembre ou octobre prochain. "Il est très possible que des élections aient lieu en septembre ou octobre, en fonction de l'évolution de la situation. Ce sera le résultat d'une évaluation globale de la situation, pas seulement par le gouvernement", a déclaré Nikos Voutsis dans une interview à la radio Sto Kokkino, dont le texte a été diffusé par ses services.

"Même si nous organisons effectivement des élections, nous solliciterons un mandat pour adopter notre programme", a ajouté le ministre de l'Intérieur.

>> Suivez en direct cette journée du 16 juillet, journée où la Grèce va pouvoir souffler un peu, en cliquant ici.

Par D. L. avec agences

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...