Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Gain de +2,85% à 12.210pts sur le dow jones

Marché : Gain de +2,85% à 12.210pts sur le dow jones

tradingsat

(CercleFinance.com) - Il fallait probablement que la hausse soit explosive et hors norme pour que l'opinion publique pense que tous les problèmes de dette ont été -ou vont être résolus- (un accueil tiède aurait entretenu le soupçon qu'il subsiste de larges zones d'ombre).

Bien que toutes les annonces à l'issue du sommet de Bruxelles soient exactement celles auxquelles s'attendaient les marchés (d'où les discours prudents des stratèges jusqu'à mercredi soir qui évoquaient des accords 'a minima' sur le FESF, ce qui est effectivement le cas), Wall Street s'envole de +3% et retrouve ses niveaux de fin juillet, le VIX replonge de -12% et retrouve le palier des 25 avant de rebondir vers 26 en clôture.

Avec un gain de +2,85% à 12.210Pts, le Dow Jones affiche désormais le meilleur mois de son histoire (aucune hausse supérieur à 12% observée en 115 ans). Le 'Dow' a rebondi sur un plancher de 10.400Pts début octobre pour enchaîner une hausse de +18% 'en ligne droite': c'est une envolée historique. Le 'S&P' affiche +3,45% à 1.285Pts avec 95% de titres en hausse... et 29 sur 30 au sein du 'Dow' (Hewlett Packard qui s'effrite de -0,75%).

Le Nasdaq (+3,33%) reprend +19% sur ses planchers (2.300Pts) du 4 octobre et teste les 2.740Pts, revenant ainsi au niveau du 29 juillet dernier: la crise des dettes souveraines -qui n'est résolue que sur le papier, le Président Sarkozy est le 1er à le reconnaître- n'a du point de vue de Wall Street jamais eu lieu, pas plus que la perte du 'triple A' de la dette US, pas plus qu'une croissance proche de zéro au 1er semestre.

Mais Wall Street veut croire maintenant que la croissance est de retour avec une estimation préliminaire de +2,5% du PIB US, malgré les turbulences boursières... qui n'auraient donc eu aucun effet sur l'économie américaine (les 3 précédents scores ont été révisés à la baisse). Mais au lendemain du sommet de Bruxelles, les projecteurs se braquent sur les banques européennes qui sont apparemment 'sauvées' et cela provoque une flambée de +6,1% en moyenne des grandes banques US avec +17% sur Morgan Stanley, +10,5% sur Region Financial, +9,5% sur Goldman Sachs, +9,6% sur Citigroup et Bank of America, +8,3% sur JP-Morgan.

L'autre secteur qui s'enflamme littéralement, c'est celui de l'énergie avec un gain de +6% (alors que le pétrole jaillit de +4% sur le NYMEX à 93,8$ le baril) dans le sillage d'Halliburton avec +8,5%, Consolidated +10,8%, Cabot Oil +15,8%.

Le Nasdaq a bondi de +88Pts dans le sillage de Citrix +17,3%, Akamai +15,4%, JDS +11,5%, Novellus +9,2%, Autodesk +8,8%, Netapp +8,1%, Fastenal +7,6%, News Corp et Applied Materials +5,7%, Qualcomm +3,8%. Verisign (+6,4% en séance) annonçait peu après la clôture un bénéfice de 0,36$ par titre contre 4,48$ en octobre 2010... le titre perdait 2% en transactions hors séance.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...