Bourse > Actualités > Points de marché > France : Les quatre grands risques qui pourraient peser sur la croissance

France : Les quatre grands risques qui pourraient peser sur la croissance

4 événements pourraient menacer l'ensemble des prévisions de croissance du gouvernement4 événements pourraient menacer l'ensemble des prévisions de croissance du gouvernement

(Tradingsat.com) - Dans un document annexé au projet de loi de Finances pour 2016, l'exécutif envisage quatre événements qui pourraient menacer l'ensemble de ses prévisions. Parmi eux, une flambée du baril de pétrole ou encore des exportations en berne.

Construire un budget n'est pas une mince affaire. Il faut arriver à bâtir des prévisions réalistes et solides. D'où la prudence affichée par l'exécutif pour le millésime 2016, dont le projet de loi est examiné à partir de ce mercredi 7 octobre par les députés en commission.

Dans ce texte, le gouvernement a retenu une croissance de 1,5% pour l'an prochain, un chiffre en apparence assez modeste quand on sait que la Commission européenne, par exemple, anticipe 1,7% et l'institut Coe Rexecode 1,6%.

L'exécutif joue d'autant plus la carte de la prudence qu'il est obligé de construire un scénario avec de nombreux éléments qui peuvent être très incertains. Ainsi, dans un document annexé au projet de loi de Finances pour 2016 et publié ce mercredi 7 octobre, il liste quatre risques qui pourraient menacer l'ensemble de ses prévisions.

> Des exportations en berne

Dans son budget, l'exécutif table sur une "demande mondiale de biens adressée à la France" (en clair: les exportations) en hausse de 5,3% l'an prochain. Un chiffre qui est important sans être délirant. Dans son dernier point de conjoncture, l'Insee tablait sur une forte hausse de cette demande de biens pour 2015, à + 6,5%. L'institut notait ainsi que le commerce en zone euro était très dynamique et tirait ainsi les exportations tricolores.

Il vaudrait toutefois mieux que le gouvernement ne se trompe pas de beaucoup. Car, selon les estimations de Bercy , une baisse durable de 1% de la demande adressée à la France minerait le PIB à hauteur de 0,2 point. A cela s'ajoutent les conséquences sur l'emploi: -9.000 postes la première année. La raison est simple: avec des exportations en berne, les entreprises investiraient moins et embaucheraient moins.

> Une forte hausse de l'euro

A l'heure actuelle, les entreprises françaises et européennes bénéficient d'un taux de change favorable de 1,12 dollar pour un euro. Pour 2016, l'exécutif table sur une parité de 1,10 dollar pour un euro. Il existe néanmoins un scénario catastrophe dans lequel le cours de l'euro augmenterait de... Pour lire la suite de l'article, cliquer ici.

Par J.M.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...