Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Fitch met en garde contre les faiblesses des banques italiennes

Marché : Fitch met en garde contre les faiblesses des banques italiennes

Fitch met en garde contre les faiblesses des banques italiennesFitch met en garde contre les faiblesses des banques italiennes

(Reuters) - Les perspectives des principales banques italiennes se sont "considérablement détériorées", avertit jeudi l'agence de notation Fitch, évoquant le poids de l'incertitude entourant la crise de la dette dans la zone euro.

Les cinq plus grandes banques du pays - UniCredit, Intesa Sanpaolo, Banca Monte dei Paschi di Siena, Banco Popolare et UBI Banca - sur lesquelles repose cette analyse, ont été placées sous surveillance négative par Fitch à la suite de sa décision d'abaisser la note souveraine de l'Italie de AA- à A+.

"Vu les pressions sur les bénéfices, les coûts de financement plus élevés et la performance léthargique de l'économie intérieure, Fitch s'attend à ce que la rentabilité reste faible même une fois l'année 2012 bien entamée", explique l'agence de notation dans un communiqué.

Les banques qui souhaiteraient pouvoir retrouver une perspective stable devront enregistrer "une amélioration significative de leur rentabilité d'exploitation" à travers des "efforts continus de réduction de coûts", estime Fitch.

À la Bourse de Milan, les banques visées par cet avertissement ont toutes clôturé en forte baisse.

UniCredit a notamment lâché 12%, terminant lanterne rouge de l'indice du secteur bancaire dans la zone euro, lui-même en repli de 5,8%. BMPS a cédé 11,2%, Intesa 9,8%.

Le rendement de la dette à dix ans de l'Italie bondissait quant à lui à 6,0%, d'après des données Tradeweb, à son plus haut depuis début le 5 août.

D'après des traders, le mouvement de vente a été précipité par la crainte d'un nouveau report du sommet européen de dimanche, dont les investisseurs espèrent qu'il pourra apporter une réponse musclée à la crise de la dette qui menace de se propager à l'Espagne ou à l'Italie.

Avec Claudia Cristoferi, Natalie Huet pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...