Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Fin de séance décevante à wall street

Marché : Fin de séance décevante à wall street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Fin de séance plus que décevante à Wall Street où les dégagements se sont accélérés au cours de la dernière demi heure, avec un indice VIX qui s'envolait de +9% vers 43, tout proche de son zénith annuel.

Le 'S&P' clôture au plus bas, en repli de -2,1% à 1.151Pts, le Nasdaq lâche -2,17% à 2.491Pts te le Dow Jones (-1,6%) préserve in extremis le palier des 11.000Pts alors qu'hier matin, le retracement des 11.500Pts (zé,ith de début septembre) semblait à portée de main... presque trop facile à rejoindre pour terminer en beauté le 3ème trimestre vendredi.

Goldman Sachs -très en verve depuis 48H- multiplie les dégradations de recommandation: après les constructeurs automobiles européens ce matin, la banque d'affaire abaisse ses objectifs sur de nombreuses grandes banques américaines. Goldman Sachs (-3,3% ce soir) est d'ailleurs la première à éprouver des difficultés au 3ème trimestre, avec une forte baisse des profits anticipés du fait de la mauvaise orientation des marchés depuis le début de l'été.

Certains opérateurs auraient également liquidé leurs positions en fin de séance en réaction à des rumeurs d'arrestation d'un potentiel terroriste qui s'apprétait à commettre un attentat à Washington.

Enfin, de nombreux opérateurs seront absents des Wall Street demain pour cause de célébration de fêtes juives: la tendance apparaissant dans un 1er temps indécise puis franchement négative à partir de la mi-séance, la tentation pouvait être forte de ne pas 'rester dans le marché'.

Mais la lourdeur n'a pas frappé que le compartiment des actions ce mercredi: les vendeurs s'en sont également pris au pétrole qui a plongé de -4,5% à 80,3$ contre 84,6$ en début de séance.

Même une remontée des stocks de brut la semaine dernière ne saurait expliquer la vague de liquidation qui a déferlé sur le NYMEX et n'a pas épargné les 'commodities' au sens large avec -7,5% sur le cuivre et -2,5% sur l'once d'or qui retombe vers 1.610$.

La quasi stabilité des commandes de biens durables aux Etats Unis en août n'étaye pas des anticipations récessionnistes susceptibles de justifier une telle débâcle. Certains opérateurs expliquaient le 'coup de blues' général par la peur de voir Angela Merkel mise en difficulté par le vote sur l'extension du FESF conclu entre membres de l'Eurozone le 21 juillet dernier.

Certains de ses alliés de la coalition CDU/CSU +FDP pourraient lui faire faux bond et remettre en cause sa majorité au Bundestag (mais le vote du texte est pratiquement assuré).

Sans surprise à Wall Street, le secteur des financières a lourdement chuté suite aux dégradations de Goldman Sachs. Bank of America a plongé de -5%, Morgan Stanley de -5,5%, Zions Bancorp de -5,6%, Citigroup de -4%, et JP-Morgan de -3,5%.

Côté produits de base, laminage de d'Alpha Natural avec -11%, Cliffs Natural -8,5%, AK Steel -8,4%, Alcoa -4,5% et des parapétrolières avec un repli moyen de -6% des titres du secteur, sans oublier Dow Chemical avec -6,5%.

Au sein du Nasdaq-100, on ne comptait même pas 10 valeurs en hausse: Amazon a pris 2,4% (grâce au lancement de 'Kindle fire'), Paychex +0,9%, Flextronics +0,4%.

Parmi les plus lourds replis on notait JDS -8,5%, Monster -8%, MEMC -7,4%, Agilent -5,7%, Micron -5,25%, Electronic Arts -4,3%, Akamai -4,1%, Express Scripts -3,5%, RIM -3,3%, Nvidia -3%, Yahoo -2,5%, Dell -1,9%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...