Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Eurotunnel attentif aux signes de ralentissement économique

Marché : Eurotunnel attentif aux signes de ralentissement économique

Eurotunnel attentif aux signes de ralentissement économiqueEurotunnel attentif aux signes de ralentissement économique

PARIS (Reuters) - Eurotunnel s'est déclaré mercredi "attentif" aux signes de ralentissement économique après un été porteur, marqué par une progression de 10% de son chiffre d'affaires.

L'opérateur du tunnel sous la Manche n'a fait aucun commentaire sur ses prévisions de résultats. En juillet, son PDG, Jacques Gounon, avait dit espérer être "à l'équilibre ou un peu mieux" sur l'ensemble de l'année.

A la Bourse de Paris, le titre Eurotunnel gagnait 2,04% à 6,44 euros en début de séance, donnant une capitalisation de 3,5 milliards d'euros environ.

Le chiffre d'affaires global du groupe a atteint 231,7 millions d'euros au troisième trimestre; celui des navettes a progressé de 8% à 116,5 millions, celui du réseau ferroviaire de 6% à 73,7 millions.

"Le groupe reste toutefois attentif aux signes de ralentissement économique et privilégie la flexibilité de son offre", déclare Jacques Gounon dans un communiqué.

Le trafic du groupe a augmenté de 4% pour les voitures au troisième trimestre mais il a reculé de 2% pour Eurostar. Il a augmenté de 10% pour les navettes camions sur la période juillet-septembre sur un marché que l'opérateur décrit comme toujours "déprimé", en recul d'environ 12% par rapport à 2007.

Expliquant que son offre "s'est avérée particulièrement compétitive sans avoir à suivre les baisses de prix de certains de ses concurrents", Eurotunnel note "qu'un éventuel soutien public massif de Seafrance crée une incertitude sur le marché transmanche".

Il avait déjà manifesté son inquiétude cet été à la perspective d'une recapitalisation de la compagnie maritime, en cours d'examen par la Commission européenne et qui pourrait renforcer l'un de ses principaux concurrents.

L'action Eurotunnel a perdu 4% depuis le début de l'année.

Marc Angrand et Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...