Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Séance de hausse vigoureuse pour les Bourses européennes

Europe : Séance de hausse vigoureuse pour les Bourses européennes

Europe : Séance de hausse vigoureuse pour les Bourses européennesEurope : Séance de hausse vigoureuse pour les Bourses européennes

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont connu lundi une séance de hausse vigoureuse après la conclusion d'un accord entre la Grèce et ses partenaires européens censé permettre le déblocage d'une nouvelle aide à ce pays et son maintien dans la zone euro.

L'optimisme des investisseurs reste néanmoins mesuré car la mise en oeuvre de cet accord, qui impose à la Grèce un ensemble de nouvelles mesures d'austérité et de libéralisation de son économie, reste confrontée à de nombreux écueils politiques, en particulier à Athènes où le Parlement dominé par la gauche anti-austérité doit se prononcer d'ici mercredi.

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,94% (95,03 points) à 4.998,10 points. Le Footsie britannique a pris 0,97% et le Dax allemand 1,49%, tandis que l'indice FTSEurofirst 300 a avancé de 1,85% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,75%.

Pour ce dernier, qui a touché un plus haut de deux semaines, le rebond est d'environ 9% depuis la clôture de mardi, qui a précédé l'envoi par le gouvernement grec de nouvelles propositions en vue d'un accord.

La Bourse d'Athènes est quant à elle fermée depuis le 26 juin en raison du contrôle des capitaux instauré en Grèce.

Les informations en provenance d'Europe contribuent aussi à soutenir la tendance à Wall Street, où les trois grands indices gagnent environ 1%.

Tous les indices sectoriels européens ont terminé dans le vert. Le secteur bancaire s'est notamment illustré avec un gain de 2,34% alimenté par la progression des titres Deutsche Bank (+3,33%), Société Générale (+2,6%)ou encore BNP Paribas (+2,35%), qui figurent tous trois parmi les plus fortes hausses de l'EuroStoxx 50.

Contre la tendance, BMW subit la seule baisse de l'EuroStoxx 50 (-0,24%) en raison des difficultés de son partenaire en Chine, Brilliance China Automotive, qui attend une baisse de 40% de son bénéfice au premier semestre.

Les doutes persistants sur la viabilité de l'accord sur la Grèce ont contribué à rendre l'euro volatil, à 1,1024 dollar (-1,24%) après avoir frôlé 1,12, et ont limité les mouvements sur les obligations souveraines des pays de la zone euro.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...