Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : RPT-Les marchés européens terminent la semaine dans le vert

Europe : RPT-Les marchés européens terminent la semaine dans le vert

Europe : Les marchés européens terminent la semaine dans le vertEurope : Les marchés européens terminent la semaine dans le vert

PARIS (Reuters) - Plusieurs signes d'amélioration de la conjoncture dans la zone euro ont permis aux Bourses européennes de terminer dans le vert vendredi et à l'euro d'atteindre son plus haut niveau depuis près de trois semaines face au dollar.

À Paris, le CAC 40, en hausse pour la neuvième séance consécutive, une première depuis juin 2010, a terminé la journée sur un gain de 0,63% (27,34 points) à 4.340,14 points.

Le Footsie britannique a pris 0,06% et le Dax allemand 0,68%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 finissait en hausse de 0,68% et le FTSEurofirst 300 de 0,47%.

Les marchés actions ont salué les chiffres supérieurs aux attentes de la croissance en Allemagne et en France, qui permettent à la zone euro d'afficher une expansion de 0,3% pour le quatrième trimestre, alors que le marché n'attendait que 0,2%.

La Bourse de Milan a quant à elle bondi de 1,62%, le marché saluant l'arrivée de Matteo Renzi à la présidence du Conseil, y voyant la promesse d'une accélération des réformes et d'un allégement de la fiscalité sur les entreprises.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a gagné 2,65% et le FTSEurofirst 300 2,42%.

Aux valeurs, le géant allemand de la sidérurgie ThyssenKrupp a gagné 3,83% après ses résultats trimestriels, supérieurs aux attentes.

A Paris, Renault (+3,8%) et EDF (+2,41%) se sont classés en tête du CAC 40, toujours portés par les résultats jugés encourageants publiés jeudi.

Selon le décompte de Thomson Reuters, sur 122 entreprises de l'indice Stoxx 600 ayant publié leurs résultats du quatrième trimestre, 51% ont fait état de profits supérieurs aux attentes.

Sur le marché des changes, l'euro est monté à 1,3715 dollar en réaction aux chiffres de la croissance, qui éloignent la perspective d'une baisse supplémentaire des taux de la Banque centrale européenne (BCE), avant de revenir sous le seuil de 1,37.

Le billet vert, lui, est pénalisé par les statistiques de la production industrielle américaine, le froid ayant freiné l'activité manufacturière en janvier. Il abandonne 0,2% environ face à un panier composé d'autres grandes devises.

La livre sterling a parallèlement atteint un plus haut de cinq ans face à un panier de référence, une partie des cambistes estimant que la Banque d'Angleterre devrait être la première des grandes banques centrales à relever ses taux d'intérêt.

Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans américain remonte à 2,75%, l'allemand à 1,684%. Quant à l'italien, il est revenu à un niveau proche de son plus bas depuis huit ans, à 3,68%.

Le pétrole, lui, souffre des indicateurs américains: le brut léger est repassé sous 100 dollars et le Brent revient vers le seuil des 108.

Marc Angrand et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...