Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Reprise fragile du marché automobile européen en octobre

Europe : Reprise fragile du marché automobile européen en octobre

Europe : Le rebond du marché automobile européen se confirmeEurope : Le rebond du marché automobile européen se confirme

par Laurence Frost et Jennifer Clark

PARIS/MILAN (Reuters) - Le marché automobile européen a connu une croissance de 4,6% en octobre, confirmant une reprise généralisée mais encore fragile de la demande, selon des données publiées mardi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea).

Toyota et Renault ont mené la hausse sur le marché grand public et Daimler a gagné du terrain sur ses concurrents sur le marché haut de gamme, avec un total des immatriculations de 1,04 million de véhicules.

Malgré une tendance au retournement à la hausse de la demande ces derniers mois, l'année en cours est bien partie pour être la sixième de suite de contraction du marché automobile, qui serait ainsi à son plus bas niveau en 20 ans.

Sur la période janvier-octobre, les ventes d'automobiles dans les 27 pays de l'Union européenne plus ceux de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège et Suisse) ont baissé de 3,1%.

La nouvelle hausse du mois d'octobre, après celle de 5,5% en septembre, pourrait conforter les perspectives d'un retour à la croissance en 2014 avancées par certains dirigeants du secteur.

Les constructeurs ayant investi dans de nouveaux modèles ces derniers mois gagnent déjà des parts de marché.

Les ventes de Renault ont fait un bond en avant de 14% grâce à une demande soutenue de son mini crossover Captur et des nouvelles versions des Logan et Sandero de la marque Dacia.

Toyota a vu ses ventes progresser de 16,5% à 49.097 unités, soutenues par ses modèles tels que l'Auris compacte.

Volkswagen, leader du marché européen, et General Motors ont également surperformé avec des hausses respectives de leurs ventes de 5,7% et 6,2% le mois dernier.

Parmi les ventes du groupe VW, les ventes de sa division haut de gamme Audi ont baissé de 0,5%, tandis que celles de son concurrent BMW ont augmenté de 0,3% seulement, en net retrait par rapport à la progression de 8,5% des ventes de la division Mercedes-Benz de Daimler, qui a bénéficié du succès de ses derniers modèles, comme la nouvelle Mercedes CLA.

En revanche, Fiat et PSA Peugeot Citroën, les constructeurs européens les plus touchés par les six années de crise, ont continué à souffrir.

Les récent modèles lancés par Peugeot n'ont pas empêché une baisse de 0,7% des ventes totales du groupe français en octobre, qui a vu sa part de marché ramenée à 11% sur la période janvier-octobre, contre 11,8% pour la même période de 2012.

Fiat a continué à payer le prix du vieillissement de sa gamme, conséquence de la décision de son administrateur délégué Sergio Marchionne de réduire drastiquement ses investissements. Les ventes totales du groupe italien ont baissé de 7,3%, avec un recul de 3,5% de sa marque Fiat, de 12,2% pour Lancia et de 34% pour Alfa Romeo.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...