Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Rebond sur les marchés européens à mi-séance

Europe : Rebond sur les marchés européens à mi-séance

Europe : Rebond sur les marchés européens à mi-séanceEurope : Rebond sur les marchés européens à mi-séance

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivent jeudi à mi-séance leur rebond entamé dans la matinée après la publication d'indicateurs jugés encourageants pour la reprise économique malgré la persistance de tensions géopolitiques en Ukraine et dans la bande de Gaza.

À Paris, le CAC 40 progressait de 0,7%, soit 32,12 points, à 4.408,44 points vers 13h00 GMT. À Francfort, le Dax prenait 0,5% et à Londres, le FTSE gagnait 0,1%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,83% et le FTSEurofirst 300 de 0,43%. A Madrid, l'Ibex 35 s'adjuge 1,6%, soutenu par de bons résultats dans le secteur bancaire.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse avec des variations comprises entre 0,16 et 0,29% au lendemain d'une séance marquée par un nouveau record en clôture du Standard & Poor's 500.

Après avoir ouvert en baisse, les principaux marchés d'actions européens se sont retournés, le temps pour les investisseurs de digérer les résultats des enquêtes PMI/Markit auprès des directeurs d'achats.

"Le PMI des services dans la zone euro a fait remonter l'euro et les marchés d'actions après les plus bas liés aux chiffres de l'activité manufacturière en France. L'activité dans les services s'est considérablement améliorée dans la zone euro mais l'activité manufacturière n'a pas beaucoup évolué. Néanmoins cela reste positif", a estimé Naeem Aslam, analyste marchés chez Ava Trade.

En zone euro, la croissance du secteur privé a connu en juillet son rythme le plus rapide des trois derniers mois tandis que l'indice Markit des directeurs d'achats (PMI) composite en version flash, qui suit les évolutions à la fois de l'industrie et des services, ressort à 54,0 contre 52,8 attendu.

Sur le front géopolitique, les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne se réuniront ceudi à Bruxelles pour évoquer un éventuel durcissement des sanctions contre la Russie, une semaine après la destruction du Boeing de Malaysia Airlines qui a vraisemblablement été abattu par un missile au-dessus de l'est de l'Ukraine.

Selon des diplomates européens, l'interdiction de souscrire à des emprunts obligataires ou à des augmentations de capital russes que pourrait imposer l'Union européenne ne s'appliquerait qu'aux établissements dont l'Etat russe détiendrait plus de la moitié du capital.

Des tirs d'artillerie ont retenti jeudi aux premières heures dans le sud et le nord-ouest de Donetsk, fief des rebelles pro-russes de l'est de l'Ukraine que l'armée de Kiev cherche à reconquérir. Dans la bande de Gaza, le nombre de morts a dépassé 700 jeudi et au 17e jour de l'offensive israélienne aucun cessez-le-feu ne semble en vue mais certains espèrent une trève limitée.

Un flot de résultats trimestriels continue également d'animer la cote.

Nokia grimpe de près de 8% après avoir relevé les prévisions de sa divisions réseaux.

A Francfort, BASF cède 1,4%, son bénéfice d'exploitation ayant augmenté légèrement moins que prévu au deuxième trimestre.

A Paris, Société générale et Crédit agricole sont les deux plus fortes hausses du CAC 40, avec respectivement 3,58% et 3,55%.

Sur le marché des changes, l'euro s'éloigne de plus bas de huit mois en réaction aux enquêtes PMI en zone euro et en Allemagne, à 1,3474 dollar.

Les cours pétroliers sont en léger repli avec un baril de Brent autour de 107,7 dollars.

(Carolyn Cohn, avec Alexandre Boksenbaum-Granier à Paris, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...