Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Rebond des bourses européennes, paris clôture en hausse de 0,54%

Europe : Rebond des bourses européennes, paris clôture en hausse de 0,54%

Europe : rebond des bourses européennes, paris clôture en hausse de 0,54%Europe : rebond des bourses européennes, paris clôture en hausse de 0,54%

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont rebondi mercredi après deux séances de baisse consécutives qui leur avait permis de digérer leur fort rally des semaines précédentes, alimenté par les interventions des banques centrales des deux côtés de l'Atlantique.

La Banque du Japon a annoncé à son tour mercredi un assouplissement de sa politique monétaire pour soutenir l'économie nippone mais cette décision n'a pas eu d'impact majeur sur les places financières européennes et américaines.

Les acteurs des marchés ont davantage réagi aux indicateurs du jour, notamment la forte hausse des reventes de logements aux Etats-Unis, à leur plus haut niveau depuis deux ans en rythme annualisé, ce qui laisse espérer une accélération de la reprise du secteur immobilier américain.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,54% à 3.531,82 points. Le Footsie britannique a pris 0,35% et le Dax allemand 0,59%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a progressé de 0,42%.

Sur le front des valeurs, la saga EADS-BAE Systems continue. Le président exécutif d'EADS, Tom Enders, a fait état de discussions "constructives" avec les gouvernements concernés et la chancelière allemande Angela Merkel annoncé de son côté qu'elle aborderait le sujet samedi lors d'un entretien avec François Hollande.

Le titre EADS a terminé en baisse de 0,41% à Paris. Celui de BAE a gagné 0,65% à Londres.

La saga de Heineken en Asie du Sud-Est semble en revanche sur le point de connaître son épilogue, le brasseur néerlandais étant parvenu à un accord avec son rival Thai Beverages pour racheter thaïlandais Asia Pacific Breweries, propriétaire de la bière Tiger.

L'action Heineken a bondi de 6,35% à Amsterdam.

Sur le marché des changes, l'euro remonte légèrement par rapport au billet vert, à 1,3070 dollar, après avoir testé en séance le seuil de 1,3000 dollar sur fond d'interrogations persistantes sur la décision de l'Espagne de solliciter ou non une aide internationale.

Ces incertitudes n'ont pas empêché les rendements de la dette espagnole à dix ans de se détendre à nouveau, à 5,73% contre 5,93% mardi, à la veille d'une adjudication par Madrid de 3,5 à 4,5 milliards d'euros d'obligations souveraines à échéance 2015 et 2022.

Mercredi, une adjudication de 4,084 milliards d'euros d'obligations allemandes à deux ans a rencontré une demande soutenue, encouragée par la hausse des rendements depuis l'annonce par la Banque centrale européenne de son plan de rachats d'obligations d'Etat. La demande a représenté 2,1 fois le montant alloué, son plus haut niveau depuis le mois de janvier.

Sur le marché du pétrole, la hausse beaucoup plus forte qu'attendu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis a contribué à faire plonger de plus de 3% les cours du brut léger américain et du Brent de mer du Nord, à respectivement 92,30 et 108,50 dollars le baril.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...