Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Pour Olli Rehn, l'UE doit se fixer de nouvelles priorités

Europe : Pour Olli Rehn, l'UE doit se fixer de nouvelles priorités

Europe : Pour Olli Rehn, l'UE doit se fixer de nouvelles prioritésEurope : Pour Olli Rehn, l'UE doit se fixer de nouvelles priorités

BRUXELLES (Reuters) - Après avoir réglé la crise des dettes souveraines, la zone euro doit se concentrer sur la recherche de nouveaux marchés pour son industrie manufacturière et son secteur tertiaire et s'assurer de son approvisionnement énergétique, a déclaré samedi Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

L'économie de la zone euro doit renouer cette année avec la croissance après quatre années de crise qui ont conduit à adopter d'ambitieuses réformes institutionnelles, a ajouté Olli Rehn dans une interview à Reuters.

Maintenant que la crise est terminée, les priorités doivent changer, a-t-il insisté.

"En jargon économique, il faut passer de la macro à la micro."

"Pour le moment, nous nous sommes occupés de la macro - nous avons stabilisé l'économie européenne. Il est temps maintenant de se concentrer sur le renforcement de la compétitivité économique et l'entrepreneuriat, au nom des créations d'emplois."

Le taux de chômage dans la zone euro est passé de 12% à 11,9% en octobre dernier et il est resté stable depuis lors.

Olli Rehn a souligné la nécessité de réduire les tracas administratifs et la paperasse pour les entrepreneurs et de faire de l'Union européenne un vrai grand marché où tous les biens et les services peuvent circuler librement et où les 500 millions d'Européens peuvent travailler.

"Au lieu de disputes institutionnelles, nous devons nous concentrer sur des efforts pratiques, concrets, en vue de renforcer la reprise économie et les créations d'emploi en Europe", a-t-il dit.

Olli Rehn a également souligné la nécessité d'assurer la sécurité de l'UE en matière énergétique, relevant que certains pays étaient trop dépendants du gaz russe. "C'est un grand défi", a-t-il reconnu.

(Jan Strupczewski, Guy Kerivel pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...