Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Paris et les bourses européennes dopées par l'emploi américain

Europe : Paris et les bourses européennes dopées par l'emploi américain

Europe : paris et les bourses européennes dopées par l'emploi américainEurope : paris et les bourses européennes dopées par l'emploi américain

PARIS (Reuters) - La Bourse de Paris, comme l'ensemble des marchés européens, a terminé en nette progression vendredi, les investisseurs ayant été rassurés par les résultats des "stress tests" en Irlande, puis par la publication de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a fini sur un gain de 1,64% à 4.054,76 points en ce premier jour du mois d'avril, retrouvant ses niveaux du début mars. Selon Philippe Delabarre, analyste graphique chez Trading Central, le CAC s'oriente maintenant vers son sommet de l'année, de 4.169 points, atteint le 16 février.

De même, la Bourse de Londres a clôturé en hausse de 1,71% à 6.009,92 points et celle de Francfort sur un gain de 1,97% à 7.179,81 points.

Les indices paneuropéens EuroStoxx 50 et EuroFirst 300 ont gagné respectivement 1,79% et 1,47%, à 1141,47 points pour ce dernier.

"Le résultat des 'stress tests' a tiré les financières. Avec des chiffres de bon aloi sur l'emploi US, la crise libyenne et la hausse du pétrole ont été placées au second plan", commente Patrice Pérois, sales trader chez Kepler Capital Markets.

Les valeurs bancaires ont réagi favorablement au lendemain des résultats des tests de résistance subis par les banques irlandaises, qui ont rassuré les investisseurs. BNP Paribas notamment a pris 3,55% à 53,440 euros.

Carrefour (+3,67% à 32,385) a enregistré la plus forte hausse du CAC. Le distributeur a été contacté par des fonds d'investissement en vue d'une éventuelle reprise de Dia, la filiale de hard discount qu'il prévoit de mettre en Bourse cette année, selon des sources proches du dossier.

Le dollar se traite à 1,4210/11 pour un euro, en retrait par rapport au 1,4168 la veille, alors que le brut léger américain s'échange à 107,61 dollars/baril (+91 cts).

Juliette Rouillon, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...