Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Paris et berlin en appellent à la bce pour aider le fesf

Europe : Paris et berlin en appellent à la bce pour aider le fesf

Europe : paris et berlin en appellent à la bce pour aider le fesfEurope : paris et berlin en appellent à la bce pour aider le fesf

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel et Nicolas Sarkozy en ont appelé lundi à la Banque centrale européenne (BCE) pour qu'elle renforce l'efficacité du Fonds européen de stabilité financière (FESF), instrument créé par les pays de la zone euro pour enrayer la crise de la dette.

Après un déjeuner de travail à Berlin pour préparer le conseil européen du 30 janvier, la chancelière allemande a dit avoir discuté avec le président français de la façon de rendre "plus efficaces" ces instruments de sauvetage de l'euro.

"Ceci vise d'abord le FESF, qui doit non seulement accompagner l'Irlande et le Portugal mais aussi, à l'avenir, la Grèce", a-t-elle expliqué lors d'une conférence de presse commune. "Nous avons demandé à la BCE de nous aider, d'apporter tout son savoir-faire pour que l'efficacité opérationnelle du FESF soit améliorée."

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy s'étaient interdit ces dernières semaines de commenter publiquement, de façon positive ou négative, le rôle de la BCE, que la France voudrait notamment voir apporter un soutien plus actif aux pays de la zone euro les plus endettés.

"Nous sommes parfaitement conscients de la tension que fait peser sur un certain nombre de pays de la zone euro le niveau des taux d'intérêt qu'ils connaissent aujourd'hui", a néanmoins déclaré lundi le président français.

"C'est tout notre travail de ramener de la confiance, de faire baisser ces taux d'intérêt pour qu'on puisse se concentrer sur la croissance", a-t-il ajouté.

Angela Merkel a déclaré à ce propos que la France et l'Allemagne allaient demander à la Commission de Bruxelles de concentrer les fonds encore disponibles au sein de l'UE sur le soutien à l'emploi, aux PME et à l'innovation.

Elle a précisé que Paris et Berlin feraient des propositions en ce sens à la Commission et au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

Enfin, la France et l'Allemagne souhaitent que les négociations sur un nouveau traité européen tirant les conclusions de la crise de la zone euro soient conclues "dans les prochains jours" et le traité signé le 1er mars, a dit Nicolas Sarkozy.

Emmanuel Jarry, édité par Patrick Vignal

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...