Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Ouverture des Bourses européennes en léger recul

Europe : Ouverture des Bourses européennes en léger recul

Europe : Ouverture des Bourses européennes en léger reculEurope : Ouverture des Bourses européennes en léger recul

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en léger recul mardi, dans des marchés dominés par de mauvaises nouvelles sur BASF et Novartis, en attendant les réunions des banques centrales américaine et japonaise cette semaine.

À Paris, l'indice CAC 40 perdait 0,6% à 4.866,89 points à 09h30. À Francfort, le Dax cédait 0,53% et, à Londres, le FTSE reculait de 0,43%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro se replie de 0,58% et le FTSEurofirst 300 de 0,63%.

BASF chute de 4,7% à Francfort, la plus forte baisse du Stoxx 50. Le groupe allemand, premier chimiste mondial par le chiffre d'affaires, a abaissé ses prévisions de résultats 2015 en raison de la faiblesse de ses ventes en Chine et dans d'autres marchés émergents.

De même, le groupe suisse Novartis recule de 2,3% après avoir annoncé un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes.

BP en revanche gagne 1,3% à Londres, parmi les plus fortes hausses de l'EuroFirst 300. Le groupe pétrolier a publié un bénéfice ajusté nettement supérieur aux attentes, tout en abaissant ses investissements annuels pour la troisième fois de l'année et en annonçant de nouvelles cessions d'actifs pour résister à la récente et lourde chute des cours du pétrole.

La Poste italienne, Poste Italiane grignote 0,2% dans ses premières transactions en Bourse par rapport à son prix d'introduction de 6,75 euros.

L'indice des ressources de base (-2,1%) accuse la plus forte baisse sectorielle après avoir été le premier à profiter du rally de la semaine dernière qui a suivi un discours accommodant du président de la Banque centrale européenne jeudi, puis une nouvelle baisse des taux d'intérêt chinois vendredi.

Jusqu'à présent, 22% des composants de l'indice large européen Stoxx 600 ont publié leurs comptes trimestriels, dont 63% ont fait aussi bien ou mieux que prévu en termes de résultat, selon les données de Thomson Reuters StarMine. Mais StarMine montre aussi que seuls 48% d'entre elles ont publié un chiffre d'affaires aussi bon ou meilleur qu'attendu par les analystes.

Le dollar perd du terrain, victime d'un indicateur décevant sur les ventes de logements neufs publié lundi aux Etats-Unis et de la prudence des investisseurs avant les réunions des banques centrales, tandis que le baril de pétrole poursuit son recul pour la troisième semaine d'affilée dans un contexte d'offre excédentaire.

La Réserve fédérale américaine publiera mercredi, à l'issue d'une réunion de deux jours, un communiqué qui sera étudié de près par les investisseurs pour tenter de se faire une idée de la date à laquelle elle se décidera à relever ses taux. La plupart des intervenants pensent qu'elle attendra l'an prochain.

De son côté, la Banque du Japon, qui se réunit vendredi, devrait commencer à revoir en baisse ses anticipations de croissance, mais de nombreux responsables estiment qu'une accélération immédiate de son programme massif de rachat d'actifs ne se justifie pas pour le moment.

(Sudip Kar-Gupta à Londres, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...