Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Nette baisse des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Nette baisse des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Nette baisse des Bourses européennes à la mi-séanceEurope : Nette baisse des Bourses européennes à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en nette baisse à la mi-séance dans un marché nerveux et Wall Street devrait ouvrir sur une note hésitante après son recul marqué de la veille, en réaction au communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale.

À Paris, le CAC 40 perd 1,33% (58,36 points) à 4.322 points à 11h45 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 1,98% et à Londres, le FTSE cède 1,11%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 1,99% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,67%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,2% environ.

La Fed n'a guère rassuré les investisseurs en laissant ses taux inchangés et en expliquant surveiller de près l'évolution de la situation économique et financière mondiale sans pour autant remettre clairement en cause le scénario d'une poursuite du relèvement des taux.

Les indicateurs américains du jour seront d'autant plus suivis que le risque d'une divergence croissante des politiques monétaires entre les deux rives de l'Atlantique figure parmi les principales préoccupations du marché.

Parallèlement, le pétrole est reparti à la hausse, à plus de 32 dollars le baril pour le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) et plus de 33,50 dollars pour le Brent, les investisseurs semblant croire au scénario d'une coopération entre grands pays producteurs pour réduire la production.

L'indice Stoxx du pétrole et du gaz, est proche de l'équilibre.

Le secteur de la pharmacie, lui, abandonne plus de 2%, plombé par le géant suisse Roche (-4%), dont les résultats ont raté le consensus.

Les banques sont elles aussi à la peine avec une baisse de 2,74% pour le secteur et de 4,24% pour Deutsche Bank après ses résultats.

Le compartiment continue en outre de souffrir des interrogations sur les créances douteuses des banques italiennes.

Parmi les hausses marquantes, ArcelorMittal prend près de 4%, de loin la meilleure performance du CAC, après les informations de Reuters selon lesquelles la Commission européenne va imposer des droits sur des importations d'acier laminé chinois et russe.

Le titre profite aussi du bond de 8% d'Anglo American, qui a fait état d'une augmentation de sa production de minerai de fer l'an dernier.

(Danilo Masoni; Marc Angrand et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...