Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Menaces persistances en Europe en 2013 selon Moody's

Marché : Menaces persistances en Europe en 2013 selon Moody's

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les entreprises européennes vont rester sous la menace de la crise de la zone euro et d'une croissance atone en 2013, estime Moody's Investors Service.

L'agence de notation s'attend, pour 2013, à un nombre de déclassements vraisemblablement supérieur à ses relèvements de notes.

Moody's explique que les mesures d'austérité, conjuguées à la faiblesse de la croissance, devraient brider les dépenses de consommation.

Les opérateurs de télécommunications, les groupes de grande distribution et les fabricants automobiles en seront les plus sévèrement touchés d'après elle.

Moody's rappelle avoir adopté une perspective négative sur les distributeurs tout comme sur les équipementiers automobiles européens et avoir abaissé à 'négative' sa perspective de l'industrie chimique pour l'Amérique du Nord et la zone EMEA.

L'agence explique que l'atonie de la demande devrait peser sur les résultats de plusieurs branches de l'industrie chimique, affectant même de grands groupes comme Akzo Nobel.

S'agissant du secteur des matériaux de construction, les sociétés les moins diversifiées géographiquement, telles que Italcementi, restent les plus vulnérables, d'après Moody's.

Les écarts de performance opérationnelle entre les sociétés fortement exposées à l'Europe du Sud et celles qui sont davantage exposées à l'Europe du Nord demeurent importants, comme l'attestent notamment les résultats de Fiat ou Telefonica, indique-t-elle.

Moody's insiste par ailleurs sur la montée du risque que le marasme économique touchant les pays d'Europe du Sud ne s'étende à l'Europe du Nord.

S'agissant des émetteurs non financiers notés, une dégradation plus poussée des profils de crédit en catégorie spéculative (SG) de grands groupes initialement considérés de qualité investissement (IG) ('fallen angels') pourrait remodeler le paysage européen et accentuer une instabilité déjà présente sur les marchés financiers.

ArcelorMittal constitue, selon Moody's, l'exemple significatif le plus récent.

Si Moody's estime que la liquidité des entreprises demeure, dans l'ensemble, relativement solide, l'agence n'exclut pas une restriction de l'offre de crédit par des banques souhaitant réduire la taille de leurs bilans et renforcer leurs ratios de fonds propres en 2013.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...