Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les principales Bourses européennes s'envolent à l'ouverture

Europe : Les principales Bourses européennes s'envolent à l'ouverture

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes s'envolent mercredi à l'ouverture, dans le sillage des marchés asiatiques qui ont touché un plus haut de cinq mois, galvanisées par un accord trouvé par la Congrès américain qui permettra aux Etats-Unis d'éviter les 600 milliards de dollars de hausses d'impôts et de baisses des dépenses publiques du 'mur budgétaire'.

Cet accord, qui devrait être rapidement ratifié par Barack Obama, a été approuvé dans la nuit par la Chambre des Représentants après avoir été entériné la veille par le Sénat et la Maison blanche.

À Paris, le CAC 40 a ouvert la première séance de l'année en hausse de 1,88% à 3.709,50 points. À Francfort, le Dax avançait de 1,94% et à Londres, le FTSE de 1,5%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagnait de son côté 2,02%.

Aux valeurs, l'action ArcelorMittal grimpait de 3,5% à l'ouverture. Le groupe va céder une participation de 15% dans l'opérateur canadien de mines de fer Labrador Trough à un consortium comprenant le sidérurgiste sud-coréen Posco et le taiwanais China Steel.

Le titre Air France montait également de plus de 2%. Selon le journal Le Figaro, la compagnie aérienne songe à fermer ses bases de Marseille, Nice et Toulouse. Ces informations ont été par la suite démenties par Air France.

Si la Bourse de Tokyo est fermée au lendemain du Nouvel An, les autres Bourses asiatiques affichent une progression de 2% sur la séance, menées par Hong Kong, en hausse de 3%. Outre l'accord américain, les marchés ont salué une amélioration de l'activité manufacturière en décembre en Asie, selon diverses enquêtes PMI publiées mardi et mercredi.

A Wall Street, les futures sur indices présagent également d'une forte hausse.

"Les informations en provenance des Etats-Unis apaisent les inquiétudes, et même si l'on s'attendait à un accord de dernière minute, cette séance est marquée par des achats agressifs" commente Atif Latif, directeur des échanges chez Guardian Stockbrokers.

"Il s'agit pour les marchés d'un soulagement et les effets devraient être logiquement positifs à court terme. Cependant, cet accord n'écarte pas la menace du « fiscal cliff » à plus long terme et les négociations devront se poursuivre. La suite des débats et les mesures qui seront discutées afin de réduire le déficit américain seront des étapes importantes" estime de son côté Saxo Banque dans sa lettre du matin.

Satoshi Okagawa, analyste des marchés chez Sumitomo Mitsui Banking Corporation, ajoute qu'un regain d'intérêt pour les actifs risqués est à prévoir.

Dans ce contexte, les Bunds allemands reculent de 89 points de base dans les premiers échanges, alors que l'euro est privilégié par les investisseurs face au dollar, considéré comme une valeur-refuge. Le yen, également délaissé pour des actifs plus risqués, amplifie ses pertes, touchant un plus bas depuis juillet 2010 contre le billet vert et de 18 mois contre l'euro. L'attente de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif de la Banque du Japon pèse aussi sur la devise nippone.

L'accord de Washington pour éloigner le mur budgétaire profite aussi à l'or (+ 7,01 dollars l'once, à 1,681.55 dollars) et aux cours du Brent, qui ont dépassé la barre des 112 dollars le baril, touchant un plus haut d'un mois à 112,11 dollars.

En 2012, le Brent a connu une année faste, avec un prix moyen sur l'année à 111,68 dollars le baril, un record.

Catherine Monin pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...