Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens stables ou en baisse en attendant la BCE

Europe : Les marchés européens stables ou en baisse en attendant la BCE

Europe : Les marchés européens stables ou en baisse en attendant la BCEEurope : Les marchés européens stables ou en baisse en attendant la BCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé stables ou en baisse mercredi à la veille de la réunion de la Banque centrale européenne, mais les marchés dits "périphériques" ont continué de bénéficier d'un regain d'optimisme des investisseurs.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,04% (-1,72 point) à 4.260,96 points. Le Footsie britannique a cédé 0,50% et le Dax allemand 0,09%.

La Bourse de Madrid (+0,74%) a surperformé pour la troisième séance consécutive et Athènes a terminé sur une hausse de 3,34%.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a perdu 0,01% et le FTSEurofirst 300 0,05%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait en ordre dispersé, le Dow Jones perdant 0,35% tandis que le Standard & Poor's 500 et le Nasdaq affichaient des gains de 0,04% et 0,37% respectivement.

Le secteur privé américain a créé 238.000 emplois au mois de décembre, un chiffre inégalé depuis novembre 2012 et supérieur au consensus, selon les chiffres d'ADP.

L'indice européen des valeurs bancaires (+1,12%) a enregistré la plus forte hausse sectorielle, porté par le regain d'optimisme des investisseurs pour les pays du sud de la zone euro.

Banco Popular a bondi de 8,94% et la banque italienne Intesa Sanpaolo a pris 2,17%.

De son côté, Air France s'est adjugé 7,27% à 8,736 euros, plus forte hausse du SBF 120 à Paris, après l'annonce d'une progression de 3,2% de son trafic passagers en décembre.

Sur le marché des changes, les dernières chiffres de l'enquête ADP ont fait grimper le dollar, qui a atteint un plus haut de six semaines face à un panier de devises.

Dans ce contexte, le rendement de l'emprunt américain à 10 ans a dépassé en séance le seuil des 3%, tandis qu'en Espagne les obligations d'Etat ont touché un plus bas de quatre ans à 3,78%.

Les investisseurs attendent également que le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, publié à 19h00 GMT, confirme l'engagement de la banque centrale à maintenir ses taux à un bas niveau pendant une durée prolongée.

Le Brent est en hausse et évolue au dessus du seuil des 107 dollars, porté par les craintes d'une diminution des exportations libyennes et après l'annonce d'une sixième semaine de baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Constance De Cambiaire pour le service français

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...