Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens ouvrent en hausse, sauf Francfort

Europe : Les marchés européens ouvrent en hausse, sauf Francfort

Europe : Les marchés européens ouvrent en hausse, sauf FrancfortEurope : Les marchés européens ouvrent en hausse, sauf Francfort

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, dans le sillage des marchés américain et asiatiques et dans un contexte de goût retrouvé pour le risque, à l'exception de Francfort, plombée par le nouvel effondrement du titre Volkswagen, qui entraîne l'ensemble du secteur automobile européen.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,21% à 4.946,31 points vers 08h15 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,26% et à Londres, le FTSE, porté par les valeurs minières, progresse de 0,59%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,14% et le FTSEurofirst 300 0,47%.

Contre la tendance, le titre Volkswagen rechute de 8,56%. Déjà accusé de manipulation des émissions polluantes de ses véhicules diesel à travers le monde, le constructeur allemand a dit mardi avoir détecté des "incohérences" dans les émissions de dioxyde de carbone d'environ 800.000 véhicules supplémentaires vendus en Europe.

Cette annonce pèse lourdement sur l'ensemble des valeurs automobiles (-2,53%), seul secteur en recul en Europe.

A l'opposé, le secteur des matières premières avance de 2,99%, avec des gains compris entre 2,26% et 6,36% pour les groupes miniers Rio Tinto, BHP Billiton, Anglo American et Glencore.

Ce dernier, plus forte hausse du FTSEurofirst 300, a déclaré mercredi qu'il respectait sa trajectoire de réduction de son endettement et qu'il envisageait de diminuer davantage sa production de cuivre pour soutenir les cours.

Au-delà de la poursuite de la saison des résultats d'entreprise, la journée de mercredi est marquée par la publication des indicateurs PMI sur l'activité dans les services en octobre dans les principales économies du monde.

L'euro continue pour sa part de perdre du terrain face au billet vert après les déclarations de Mario Draghi, à 1,0931 dollar. Le président de la Banque centrale européenne a déclaré mardi que la BCE réévaluerait en décembre l'ampleur de son soutien monétaire à l'activité et qu'elle se tenait prête à agir et était capable de le faire.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...