Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens ont presque effacé leurs pertes à mi-séance

Europe : Les marchés européens ont presque effacé leurs pertes à mi-séance

Europe : Les marchés européens ont presque effacé leurs pertes à mi-séanceEurope : Les marchés européens ont presque effacé leurs pertes à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont presque effacé leurs pertes de la matinée mardi à mi-séance alors que Wall Street est attendue en nette hausse et que les craintes d'un regain de tension liées à l'annonce de la détection par un radar russe du lancement de deux "objets" balistiques en Méditerranée se dissipent.

Un radar russe a détecté mardi matin le lancement de deux "objets" balistiques de Méditerranée centrale en direction de l'est mais les engins sont tombés à la mer, selon une source à Damas citée par l'agence de presse russe RIA. .

À Paris, le CAC 40 est en très légère baisse (2,63 points et -0,07%) repassant au-dessus du seuil des 4.000 points à 4.002,84 points à 10h58 GMT après un recul momentané jusqu'à 3.951. À Francfort, le Dax cède 0,23% et à Londres le FTSE abandonne 0,11%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,15%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de près de 1,0% .

Les traditionnelles valeurs-refuge ont momentanément limité leur recul avec le regain de tensions dans la crise syrienne. Les obligations d'Etat allemandes ont effacé leurs pertes initiales et leur rendement à dix ans est revenu à 1,90%.

Le yen et l'or ont enrayé leurs pertes. La devise nipponne a touché un plus haut en séance contre dollar à 99,165 yen et progresse de 0,3% contre l'euro à 130,74. L'once d'or au comptant a rebondi à 1.393,61, sans parvenir à franchir le seuil psychologique des 1.400 dollars.

Sur le marché pétrolier, l'échéance octobre du baril de Brent progresse de 0,65% et repasse au dessus de 115 dollars.

En dehors des tensions géopolitiques liées à la crise syrienne, une semaine chargée avec les réunions jeudi de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre puis la publication le lendemain des chiffres de l'emploi au mois d'août aux Etats-Unis poussent les investisseurs à la prudence.

De nouveaux signaux de reprise de l'économie mondiale et les opérations de fusions-acquisitions dans le secteur des TMT sont toutefois de nature à soutenir la tendance.

NOKIA gagne près de 40% après l'annonce du rachat pour 5,44 milliards d'euros de ses activités de téléphonie mobile par MICROSOFT. En revanche, VODAFONE retombe de 3,8% au lendemain de la confirmation par l'opérateur mobile américain Verizon de sa participation de 45% dans leur coentreprise Verizon Wireless. Ces opérations animent l'ensemble du secteur, l'indice Stoxx des technologiques européennes gagnant près de 3%.

A la Bourse de Paris, ALCATEL-LUCENT (+10,41 à 2,28 euros) signe la plus forte hausse de l'indice SBF 120 tandis que STMICROELECTRONICS gagne 2,60% à 6,433 euros. A Milan, TELECOM ITALIA gagne plus de 1% sur de nouvelles spéculations de restructuration de son tour de table. et

La publication dans l'après-midi aux Etats-Unis de l'indice PMI définitif et de l'indice ISM manufacturiers pour le mois d'août devrait confirmer la croissance du secteur bien qu'à un rythme moins prononcé qu'en juillet alors que l'activité manufacturière a renoué avec la croissance en Chine et confirmé son redressement en Europe.

Le secteur des services en Chine a aussi connu en août une croissance robuste bien qu'un peu inférieure à celle de juillet, selon l'enquête PMI publiée mardi par le bureau national des statistiques (BNS)

Les investisseurs sont aussi dans l'attente des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois d'août attendus vendredi et considérés comme déterminants pour le calendrier du ralentissement des achats d'actifs de la Reserve fédérale.

La perspectives d'un durcissement de la politique monétaire américaine continue de peser sur plusieurs devises et places boursières émergentes. Le cours indicatif de la roupie indonésienne a franchi mardi le cap des 11.000 pour un dollar pour la première fois depuis plus de quatre ans. L'indice des valeurs phare de la Bourse indienne a quant à lui clôturé en chute de près de 4%.

Marc Joanny, édité par Véronique Tison

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...