Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens ont fini stables ou en léger repli

Europe : Les marchés européens ont fini stables ou en léger repli

Europe : Les marchés européens ont fini stables ou en léger repliEurope : Les marchés européens ont fini stables ou en léger repli

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé sur une note stable ou en léger repli jeudi, à l'issue d'une séance marquée par une avalanche de résultats trimestriels et des indicateurs reflétant la vigueur de la reprise de l'économie américaine.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,08% à 5.086,74 points. Le Footsie britannique a perdu 0,18% et le Dax allemand 0,07%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a fini sur une note stable (-0,03%) et le FTSEurofirst 300 a reculé de 0,55%.

A la clôture en Europe, les grands indices américains perdaient entre 0,3% et 0,5%.

Les craintes d'une baisse de la demande de matières premières de pays comme la Chine et la perspective d'une hausse des taux d'intérêt américains pèsent sur la tendance, malgré l'apaisement des tensions autour de la dette grecque.

"Les marchés européens subissent une pression du côté des matières premières", dit Christian Stocker, responsable de la stratégie actions chez UniCredit. "Les inquiétudes croissantes concernant la Chine et les surcapacités dans le secteur minier pourraient continuer à plomber les valeurs minières."

Des inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis 1973, confortant les anticipations de hausse des taux de la Réserve fédérale américaine dès cette année.

Les députés grecs ont adopté à une très large majorité le deuxième train de réformes réclamé par les créanciers d'Athènes en échange de négociations sur un nouveau plan d'aide, qui doivent s'ouvrir vendredi à Athènes.

Portée par des résultats meilleurs que prévu, Crédit Suisse affiche la plus forte hausse en Europe avec un gain de 6,22%.

L'éditeur Pearson s'est adjugé 2,07% après l'annonce de la vente au japonais Nikkei du FT Group, qui comprend notamment le quotidien The Financial Times, pour 844 millions de livres (1,2 milliard d'euros).

A Paris, Technicolor s'est envolé de 17,26% après avoir annoncé être entré en négociations exclusives avec l'américain Cisco pour lui racheter sa division Cisco Connected Devices.

STMicro a bondi de 7,74%, reflétant le soulagement après des résultats conformes aux attentes, même si le fabricant de semi-conducteurs se montre à nouveau prudent pour le trimestre en cours.

Sur le marché obligataire, les rendements de la dette des pays du sud se sont détendus et le Bund allemand est resté bien orienté. L'euro a retrouvé brièvement le niveau de 1,10 dollar pour la première fois depuis une semaine alors que le dollar perdait du terrain face à un panier de devises.

(Avec Lionel Laurent, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...