Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens nettement dans le vert à la mi-séance

Europe : Les marchés européens nettement dans le vert à la mi-séance

Europe : Les marchés européens nettement dans le vert à la mi-séanceEurope : Les marchés européens nettement dans le vert à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent dans le vert jeudi à mi-séance dans l'attente des conclusions de la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) et de la conférence de presse de son président, Mario Draghi, à 14h30.

La BCE devrait laisser ses taux inchangés et revoir en baisse ses prévisions d'inflation en raison de la chute des cours du pétrole et du ralentissement de l'économie chinoise.

Les intervenants de marché s'attendent à ce que Mario Draghi tienne un discours accommodant et ouvre la porte à un éventuel renforcement du programme de soutien à l'économie via des rachats massifs d'actifs (assouplissement quantitatif ou QE).

Vers 13h00, l'indice CAC 40 avançait de 1,32% (60,08 points) à 4.615,00 points à Paris, le Dax gagnait 1,64% à Francfort et le FTSE prenait 1,51% à Londres.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro progressent respectivement de 1,46% et 1,25%. L'ensemble des indices sectoriels européens du Stoxx 600 évoluent dans le vert.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,4%, la prudence restant de mise à la veille de la publication des chiffres officiels de l'emploi d'août aux Etats-Unis, qui devraient peser lourd dans le débat sur l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Aux valeurs en Europe, les minières rebondissent après que Rio Tinto a relevé sa prévision pour la demande mondiale de minerai de fer. L'indice européen des ressources de base bondit de 2,42% et Antofagasta, BHP Billiton, Rio Tinto, Anglo American et Glencore affichent des progressions comprises entre 2,6% et 4%.

La compagnie aérienne à bas coût EasyJet bondit de 5,56% et affiche la plus forte progression du FTSEurofirst 300 après avoir relevé sa prévision de bénéfice annuel. Elle entraîne dans son sillage d'autres grands noms du secteur, comme sa concurrente directe Ryanair (+2,4%), ou encore IAG (+4,8%), la maison-mère d'Iberia et British Airways, ainsi qu'Air France (+4,5%).

A l'inverse de la tendance, l'action EDF enregistre le deuxième plus fort recul du FTSEurofirst 300 et chute de 4%, plombée par l'annonce d'un nouveau report de l'EPR de Flamanville.

Sur le marché des changes, le dollar est peu changé et l'euro reste stable, dans l'attente des annonces de la BCE.

(Atul Prakash, Myriam Rivet pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...