Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens finissent en léger repli

Europe : Les marchés européens finissent en léger repli

Europe : Les marchés européens finissent en léger repliEurope : Les marchés européens finissent en léger repli

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en léger repli lundi, au terme d'une séance de consolidation dans de faibles volumes d'échanges, la Bourse de Londres étant restée fermée pour cause de jour férié en Grande-Bretagne.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,15% (5,91 points) à 3.907,04 points. La Bourse de Francfort a cédé 0,13%, la Bourse de Milan 0,35% et la Bourse de Madrid 0,48%. L'indice FTSEurofirst 300 a reculé de 0,11% et l'EuroStoxx 50 de 0,48%.

"La séance a été très calme, avec un retrait naturel par rapport aux plus hauts de la séance précédente", relève Pete Ward, trader chez IG Index. En l'absence des investisseurs britanniques, le volume n'a représenté que le tiers de l'activité observée un jour normal.

Le marché a prêté peu d'attention aux indices PMI de Markit qui n'ont dénoté qu'une légère amélioration en avril dans la zone euro. "Le PMI laisse penser que la récession dans la zone euro va probablement s'aggraver de nouveau au deuxième trimestre, après s'être ralentie lors du premier", estime Chris Williamson, économiste en chef de Markit.

Dans ce contexte Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE) a déclaré lundi à Rome que l'institution de Francfort continuait de surveiller les données économiques et se tenait prête à agir encore si nécessaire.

Au moment de la clôture en Europe, les indices américains étaient stables après avoir battu de nouveaux records vendredi.

Sur le front des valeurs, Air-France KLM a abandonné 4,27%, deuxième plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, les analystes jugeant encore insuffisants les progrès accomplis par le groupe dont les opportunités de croissance sont limitées par les mesures d'austérité prises en Europe.

Egalement en vue à Paris, Bic s'est adjugé 4,90% après l'annonce d'une acquisition en Inde.

Plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, l'électricien allemand E.ON a rétrogradé de 7,85% après le détachement de son dividende. Dans la foulée, l'indice Stoxx Europe 600 des services aux collectivités ("Utilities") a cédé 0,99%, la plus forte baisse des indices sectoriels.

Sur le marché obligataire, les futures sur le Bund allemand sont restés stables après avoir subi vendredi leur plus forte baisse journalière depuis le début du mois de mars à l'annonce des chiffres du chômage américain.

L'euro est reparti à la baisse face a la monnaie américaine (-0,33%) et a touché dans l'après-midi un plus bas du jour à 1,3065 dollar après les déclarations de Mario Draghi assurant que la BCE restait "prête à agir".

Les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis continuent de profiter au dollar, qui reste proche des 100 yens et signe sa troisième journée consécutive de hausse face à la monnaie nippone. Le billet vert gagne 0,25% face à un panier de devises.

Le baril de Brent évolue au dessus des 105 dollars, après avoir atteint plus tôt dans la journée son plus haut niveau depuis le 11 avril à 105,49 dollars, à la suite des frappes militaires israéliennes des derniers jours en Syrie.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...