Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens finissent dans le rouge

Europe : Les marchés européens finissent dans le rouge

Europe : Les marchés européens finissent dans le rougeEurope : Les marchés européens finissent dans le rouge

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé lundi dans le rouge, tirées vers le bas par les titres liés à l'Asie sous le coup des troubles politiques à Hong Kong.

La situation à Hong Kong, l'un des centres financiers les plus importants de la planète, a pesé notamment sur les valeurs bancaires et celles du luxe.

Les places européennes souffrent également de la vigueur du dollar, qui a légèrement freiné lundi son mouvement de hausse, en particulier face à l'euro, mais se maintient proche d'un plus haut de près de deux ans.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,83% (-36,68 points) à 4.358,07 points. Le Dax allemand et le FTSE britannique ont cédé respectivement 0,71 et 0,04%. Le recul des indices européens EuroStoxx 50 (-1,01%) et Eurofirst 300 (-0,41%) confirme le mouvement général.

La police anti-émeutes s'est subitement retirée à la mi-journée du centre de Hong Kong, théâtre d'une troisième nuit d'affrontements entre forces de l'ordre et militants pro-démocratie qui réclament le suffrage universel et la liberté de choix.

L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a fini en baisse de 1,9% pour revenir à son plus bas niveau depuis le 21 juillet.

Les événements à Hong Kong pèsent également sur Wall Street, qui était orientée en légère baisse à l'heure de la fermeture en Europe.

"Les troubles à Hong Kong sont très différents de ce à quoi nous avons pu assister ailleurs dans le monde. Hong Kong a toujours été considéré comme un endroit stable et propice aux investissements donc voir débarquer la police anti-émeutes pose de réels problèmes", explique Oliver Pursche, président de Gary Goldberg Financial Services.

Sur les marchés boursiers européens, l'indice des produits de base accuse la deuxième plus forte baisse sectorielle (-0,81%), la hausse du dollar pesant sur les cours du pétrole et de nombre de matières premières.

C'est le compartiment bancaire (-1,52%) qui accuse le repli le plus marqué, sous le coup notamment de la baisse des actions HSBC (-2,33%) et Standard Chartered (-1,62%) du fait de leur exposition à l'Asie.

Le secteur du luxe a également subi l'impact de ces événements avec notamment des reculs de 1,53% de LVMH et 1,68% de Richemont.

A Paris, la plus forte baisse d'un CAC 40 majoritairement dans le rouge est pour Vinci avec une perte de 2,16%.

Sur le marché de taux, les obligations d'Etat américaines étaient orientées à la hausse au moment de la clôture en Europe, à la suite de nouveaux indicateurs attestant de la solidité de la reprise américaine, ce qui devrait inciter la Réserve féderale à relever ses taux l'an prochain.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent se maintenait autour de 97 dollars, proche d'un plus bas de deux ans atteint la semaine dernière, sous l'effet d'indicateurs chinois jugés décevants et de la vigueur du billet vert.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...