Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les financières s'envolent en bourse, spéculations sur la bce

Europe : Les financières s'envolent en bourse, spéculations sur la bce

Europe : les financières s'envolent en bourse, spéculations sur la bceEurope : les financières s'envolent en bourse, spéculations sur la bce

PARIS (Reuters) - Les valeurs financières de la zone euro sont en forte hausse mardi en fin de séance, entraînant les Bourses dans leur sillage, les investisseurs spéculant sur une intervention plus rapide que prévu de la Banque centrale européenne pour sortir la région de la crise.

Vers 16h30, l'indice Stoxx des banques de la zone euro gagne 2,93%, dopé par les établissements italiens (+4,75%) et grecs (+5,37%), et celui des assureurs grimpe de 2,16%. L'indice Euro Stoxx 50, qui regroupe les principales valeurs de la zone euro, s'octroie 1,05%.

A Paris, Société générale, Crédit agricole, BNP Paribas et Axa signent les plus fortes hausses du CAC 40 (+1,18%) avec des gains compris entre 3,6% et 4,9%.

"La réaction très rapide et véhémente de la Bundesbank hier (...) laisse supposer une intervention très rapide, sans doute plus rapide que prévu, de la BCE", observe Alexandre Baradez, analyste de marchés chez Saxo Banque.

"On assiste à de la spéculation pure sur une intervention prochaine de la BCE", ajoute l'analyste.

Le magazine Der Spiegel a rapporté dimanche que la BCE envisageait de fixer des seuils de taux d'intérêt pour les obligations souveraines de pays en difficulté et qu'elle ne rachèterait ces obligations que si elles étaient assorties d'un taux dépassant un certain seuil de prime par rapport au rendement du Bund équivalent.

La BCE a vertement réagi à cet article lundi tandis qu'un porte-parole du ministère allemand des Finances, disant n'être au courant d'aucun projet de la BCE sur les spreads de taux, a estimé qu'"un tel instrument serait certainement très problématique".

De son côté, la Bundesbank, dans son bulletin mensuel, a clairement critiqué le nouveau programme de rachat de titres souverains envisagé par la BCE.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de l'emprunt d'Etat italien tombe à 5,66%, contre 5,78% la veille. L'euro repasse au-dessus de 1,24 dollar, à 1,2473 dollar, contre 1,2343 lundi, son plus haut niveau depuis début juillet.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...