Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les entreprises en Europe vues en meilleure forme qu'aux USA

Europe : Les entreprises en Europe vues en meilleure forme qu'aux USA

Europe : Les entreprises en Europe vues en meilleure forme qu'aux USAEurope : Les entreprises en Europe vues en meilleure forme qu'aux USA

par Atul Prakash

LONDRES (Reuters) - La saison des résultats trimestriels qui se profile devrait faire ressortir la plus forte progression des bénéfices des entreprises européennes en quatre ans, contrastant avec les performances en berne attendues pour les entreprises américaines, à la faveur de la reprise de l'activité en Europe et de la faiblesse de l'euro.

D'après les données Thomson Reuters I/B/E/S, les bénéfices des entreprises entrant dans la composition de l'indice européen Stoxx 600 ont bondi de plus de 30% au quatrième trimestre 2015.

Si elle est confirmée, cette performance serait leur meilleure depuis le même trimestre de 2011, d'après Datastream, et elle témoignerait d'un redressement spectaculaire après le recul de 4,7% observé sur les trois mois précédents.

Les bénéfices des entreprises constituant le Standard & Poor's 500 à la Bourse de New York devraient en revanche s'être contractés d'environ 4% au quatrième trimestre.

En Europe, dont les entreprises ont déjà fait mieux que leurs homologues américaines au cours des deux premiers trimestres de 2015, le redressement de l'activité devrait permettre de compenser le ralentissement en Chine, un marché de première importance pour nombre de sociétés européennes.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a rapporté lundi que le rythme de croissance devrait rester stable au sein de la zone euro alors que les Etats-Unis montrent des signes de ralentissement.

Le raffermissement du dollar face à l'euro, alimenté par la perspective d'une poursuite de la remontée des taux aux Etats-Unis, pourrait aussi contribuer à gonfler les profits des entreprises européennes.

"Les marges sont désormais plus confortables en Europe qu'aux Etats-Unis et l'avantage tiré d'un dollar plus fort devrait continuer à fournir des vents porteurs pour les bénéfices en Europe", déclare Didier Duret, responsable mondial de l'investissement chez ABN-AMRO Private Banking, qui gère environ 500 milliards de dollars.

DÉBUT DE CYCLE EN EUROPE

La demande intérieure en Europe dépasse les attentes et le secteur industriel y est en meilleure forme qu'aux Etats-Unis, ajoute-t-il.

Aux yeux des analystes, les marges des entreprises européennes devraient être élevées en raison de la faiblesse des prix de l'énergie et des matières premières et d'une croissance anémique des salaires, alors que celles des entreprises américaines se réduisent.

"Les indicateurs de croissance semblent plutôt bons, les coûts de financement sont à un niveau très faible et nous ne voyons guère de pression sur les coûts émerger en Europe", dit Robert Parkes, stratégiste actions chez HSBC Global Research, en soulignant que la publication de bons résultats pourrait contribuer à calmer les marchés, rendus inquiets par la Chine.

Les compagnies pétrolières et minières devraient néanmoins faire exception avec l'effondrement des cours du pétrole et des matières premières. Les bénéfices des entreprises de l'énergie devraient ainsi avoir chuté de plus de 30%, selon les données Thomson Reuters.

"Une majorité d'entreprises va dépasser les attentes au quatrième trimestre mais il pourrait y avoir de grandes déceptions et des prévisions prudentes dans l'énergie et les ressources de base", prévient Patrick Casselman, spécialiste des marchés actions chez BNP Paribas Fortis.

Globalement, pour les analystes, la marge de progression des bénéfices semble plus importante en Europe qu'aux Etats-Unis.

"Cela ne fait que commencer en Europe étant donné la faible progression des bénéfices ces dernières années alors que le cycle des bénéfices est bien plus mature aux Etats-Unis", résume Gerhard Schwarz, responsable de la stratégie actions chez Baader Bank à Munich.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...