Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes toujours dans le vert à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes toujours dans le vert à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes toujours dans le vert à la mi-journéeEurope : Les Bourses européennes toujours dans le vert à la mi-journée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes se stabilisent à la hausse mercredi à la mi-journée, le Trésor italien ayant réussi à placer tout le papier qu'il désirait même s'il a dû payer plus cher, conséquence de l'incertitude née d'élections législatives sans issue claire.

L'Italie est de fait dans une impasse politique après des élections marquées par un vote protestataire, même si l'ex-président du Conseil Mario Monti, le dirigeant de centre gauche Pier Luigi Bersani et le chef de file du centre droit Silvio Berlusconi disent vouloir éviter un nouveau vote.

Les places européennes avaient débuté la séance dans le vert, après avoir brutalement trébuché la veille, s'appuyant sur un président de la Réserve fédérale qui était venu mardi calmer les inquiétudes suscitées par le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire, document dans lequel était évoquée une possible fin prématurée de l'actuel programme d'assouplissement quantitatif (QE3) en cours.

Ben Bernanke a au contraire vigoureusement loué le "QE3" au Congrès, en assurant que ses avantages restaient nettement supérieurs à ses inconvénients.

Le CAC 40 gagne 0,71% à 3.647,46, le FTSE avance de 0,23% et le Dax progresse de 0,26%. L'indice EuroStoxx 50 gagne 0,48%. L'indice de la Bourse de Milan, en forte baisse mardi, reprend 0,38%. Tous ces pourcentages varient peu par rapport à leurs niveaux du début de journée.

Plusieurs sociétés européennes ont publié leurs comptes dans la matinée . EADS a annoncé mercredi tabler sur une nouvelle amélioration de sa rentabilité en 2013, portée par des livraisons record de sa filiale Airbus, le programme du futur long-courrier A350 demeurant le seul risque potentiel majeur du groupe.

L'action a augmenté ses gains et prend 6,7% à 37,2 euros.

Après une croissance supérieure aux attentes en 2012, Bouygues a annoncé mercredi que son chiffre d'affaires devrait rester quasiment stable cette année, les difficultés persistantes de la branche télécoms depuis l'arrivée de Free devant être compensées par la bonne résistance du BTP.

L'action a elle aussi accru ses gains et prend 8,35% à 21,01 euros, l'un des gains les plus forts de la journée en Europe.

Sur le marché obligataire, le Trésor italien a adjugé mercredi pour 6,5 milliards d'euros d'obligations à cinq et dix ans, un montant conforme à son objectif maximal, mais il a dû consentir des rendements en hausse par rapport aux opérations de ces derniers mois.

Les obligations italiennes ont monté après cette opération, tandis que les futures sur le Bund ont reflué avant de récupérer le terrain perdu. Le rendement de l'obligation italienne à 10 ans perd quatre point de base à 4,86%, tandis que le contrat de mars sur le Bund gagne 0,26 point à 145,16.

Sur le marché des changes, l'euro a réduit ses gains face au dollar après l'adjudication italienne, la première depuis les législatives des 24 et 25 février.

Tout juste avant que soient connus les résultats de l'adjudication, la monnaie unique avait inscrit un pic de 1,3123 dollar, en réaction à une amélioration de la confiance des ménages et des entreprises de la zone euro pour le quatrième mois d'affilée en février.

Les stratèges estiment que l'euro risque d'enregistrer de nouvelles pertes si les politiques italiens n'arrivent pas à constituer une coalition ou si un nouveau scrutin est organisé.

Les contrats pétroliers sont orientés à la hausse, avec un Brent évoluant autour des 113 dollars le baril, tandis que le brut léger US tutoie les 93 dollars le baril.

Outre les élections italiennes et les déclarations de Ben Bernanke, le marché pétrolier réagit également au fait que les négociations entre les six grandes puissances et l'Iran sur le programme nucléaire de Téhéran se sont achevées sans avancée majeure visible mercredi à Almaty.

Les parties ont toutefois convenu de se retrouver en mars et avril pour de nouvelles discussions.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...