Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent en petite hausse

Europe : Les Bourses européennes terminent en petite hausse

Europe : Les Bourses européennes terminent en petite hausseEurope : Les Bourses européennes terminent en petite hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en petite hausse mercredi dans un contexte de consolidation après un début de semaine marqué par une nette progression des cours, liée à de bons chiffres venus de Chine et à l'éloignement de la perspective de frappes occidentales en Syrie.

La Russie a transmis mercredi aux Etats-Unis les détails de sa proposition de placement de l'arsenal chimique syrien sous contrôle international afin d'éviter une action militaire contre le régime de Damas.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,06% (+2,47 points) à 4.119,11 points. Le Footsie a gagné 0,07% et le Dax a avancé de 0,58%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a pris 0,42% et le FTSEurofirst 300 0,32%.

La Bourse de Paris a été affectée par l'évolution de l'action Gemalto qui a subi la plus forte baisses du CAC 40. Le titre du spécialiste des cartes à puces a perdu 6,42% à 78,65 euros, à cause de l'absence de la technologie NFC sur les nouveaux modèles d'iPhone présentés la veille par le géant américain Apple.

De même, l'action d'AMS, concurrent autrichien de Gemalto, a perdu 6,45% à 80,45 euros. À l'inverse, le britannique ARM qui développe une technologie utilisée par les derniers iPhone, a gagné 4,83% à 986,5 pences.

"L'accalmie du sentiment sur les marchés est largement due à la diminution des risques géopolitiques", explique Vasileios Gkionakis, de la branche londonienne de la banque UniCredit. "Dans le même temps, les marchés digèrent toutes les statistiques des dix derniers jours, et, à l'exception de la révision à la baisse des embauches aux Etats-Unis, elles dressent dans l'ensemble un tableau positif."

Cette accalmie se transmet au marché des changes, sur lequel le yen, considéré comme une valeur refuge, perd du terrain face au dollar, dont l'évolution est toutefois limitée par les incertitudes sur le calendrier du ralentissement des rachats d'actifs de la Réserve fédérale des Etats-Unis, avant la réunion de politique monétaire des 17 et 18 septembre.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations italiennes à dix ans est passé au-dessus de celui des espagnoles en raison des inquiétudes sur l'avenir de la coalition gouvernementale entre la gauche et la droite, menacée par la possible destitution de l'ancien président du Conseil Silvio Berlusconi de ses fonctions de sénateur à vie.

Les cours des barils de Brent et de brut des Etats-Unis rebondissent légèrement après deux jours de baisse provoquée par la détente sur le dossier syrien.

Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...