Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

Europe : Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

Europe : Les Bourses européennes terminent en ordre disperséEurope : Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

PARIS/NEW YORK (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé lundi mais non loin de leurs plus hauts récents, soutenues par les résultats encourageants publiés par de grands noms de la cote comme Philips, SAP ou Akzo Nobel.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a terminé en hausse de 0,23% à 1.280,66 après un plus haut de cinq ans à 1.281,54 et l'EuroStoxx 50 a perdu 0,15% à 3.028,65.

À Paris, le CAC 40 a terminé en repli de 0,21% à 4.276,92 points. Le Footsie britannique a pris 0,48% pour sa huitième séance consécutive de hausse et le Dax allemand 0,02%, après avoir inscrit un nouveau record historique à 8.876,14.

Quand à l'IBEX madrilène (+0,36%), il reste au-dessus du seuil symbolique des 10.000 points.

Philips (+5,32%) et SAP (+4,77%) se sont classés en tête du classement des plus fortes hausse de l'EuroStoxx 50 après leurs résultats. Le premier a plus que triplé son bénéfice net au troisième trimestre et le second a maintenu ses prévisions malgré les risques de change.

Même si la saison des résultats en Europe n'en est encore qu'à ses débuts, les premières tendances sont favorables, les bénéfices dépassant en moyenne de 3,3% les attentes selon les données Thomson Reuters StarMine, alors qu'ils sont globalement conformes aux estimations aux Etats-Unis.

A Wall Street justement, l'indice Dow Jones abandonnait 0,13% au moment de la clôture en Europe tandis que le Standard & Poor's 500 abandonnait 0,1% après un nouveau plus haut historique à 1.747,79 en matinée, et que le Nasdaq prenait 0,14%.

Apple se distingue par un gain de 2,8% après une note d'analyste favorable tandis que McDonald's, en repli de 0,8% après ses résultats , pèse sur le Dow.

Outre les résultats et autres facteurs spécifiques aux sociétés cotées, les marchés actions bénéficient de la perspective d'un maintien prolongé du soutien de la Réserve fédérale après les deux semaines de crise du "shutdown", un facteur qui profite aussi au dollar.

"Je ne parierais pas contre le marché à court terme. Les investisseurs dans leur ensemble semblent avoir décidé que la Fed sera de leur côté pour l'avenir prévisible", résume Brad McMillan, responsable de la stratégie d'investissement de Commonwealth Financial.

L'annonce d'une baisse des reventes de logement en septembre, accompagnée d'un ralentissement de la hausse des prix immobiliers conforte le scénario d'une reprise modérée sans inflation, susceptible de donner à la Fed un argument pour repousser la diminution de ses achats d'obligations.

Le billet vert progresse légèrement face à un panier de devises de référence et gagne 0,3% contre le yen.

Les emprunts d'Etat américains, eux, cèdent du terrain à la veille de la publication - retardée par le "shutdown" - de la crise budgétaire aux Etats-Unis.

Quant au pétrole, il poursuit son repli, plus marqué pour le brut léger américain, revenu sous 100 dollars le baril, que pour le Brent, qui reste au-dessus de 109 dollars.

Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...