Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent en nette hausse

Europe : Les Bourses européennes terminent en nette hausse

Europe : Les Bourses européennes terminent en nette hausseEurope : Les Bourses européennes terminent en nette hausse

MILAN/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi en nette hausse, à des plus hauts de trois mois, et l'euro est resté faible dans la perspective d'un renforcement du soutien à l'activité de la Banque centrale européenne la semaine prochaine.

Des résultats trimestriels d'Infineon supérieurs aux attentes du marché et un rebond des cours des métaux ont également soutenu la tendance.

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,08%, soit 53,03 points, à 4.946,02 points. A Londres, le FTSE a pris 0,88% et le Dax allemand 1,35%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 1,06% et le FTSEurofirst 300 de 0,92% à 1.516,25 points, son plus haut niveau depuis le 19 août.

En raison de la fermeture de Wall Street pour cause de Thanksgiving, les volumes d'échanges ont été moins importants que d'ordinaire.

L'euro stagne autour de ses plus bas niveaux en sept mois face au dollar et perd du terrain face au yen en vue d'une action de la BCE. La monnaie unique se traite autour de 1,0613 dollar et de 130,10 yens.

"Les attentes autour de la BCE sont très fortes, ce qui pousse la tendance des marchés européens à la hausse, affaiblit l'euro et contribue à leur bonne performance vis-à-vis des valeurs européennes", dit Marco Vailati, responsable de la recherche et de l'investissement de Cassa Lombarda. "Je pense et j'espère que la BCE ne décevra pas mais j'ai conscience que ce ne sera pas facile."

Selon les résultats d'une enquête Reuters auprès de plus de 50 économistes publiée mercredi, les économistes estiment à 80% la probabilité de nouvelles mesures d'assouplissement de la BCE la semaine prochaine.

Reuters a aussi rapporté mercredi, de plusieurs sources, que les dirigeants des banques centrales de la zone euro envisageaient différentes options avant la réunion de la BCE du 3 décembre. Les possibilités à l'étude incluent l'extension des achats d'actifs de la BCE aux obligations émises par les régions et les municipalités et un taux de dépôt à deux niveaux.

Les taux à court terme en zone euro sont tombés à des plus bas record, les investisseurs ayant interprété le débat autour de la mise en place d'un taux de dépôt à deux niveaux comme le signal d'une forte baisse des taux à venir.

En Bourse, l'indice automobile (+2,32%) affiche la plus forte hausse sectorielle en Europe, tiré par la faiblesse de l'euro et par Volkswagen (+3,53%), dont l'action a enchaîné sa dixième séance consécutive de hausse malgré le scandale des émissions qui continue de l'entourer.

L'indice des valeurs liées aux matières premières est arrivé en deuxième position avec un gain de 2,07%, soutenu par le rebond des prix des métaux dans la perspective de voir Pékin soutenir les cours.

Le compartiment technologique (+1,38%) est porté par Infineon dont le titre s'est envolé de 12,85% après avoir annoncé un bénéfice trimestriel et des perspectives supérieurs aux attentes. STMicro (+5,44%) et Dialog (+3,98%) ont grimpé dans son sillage.

Le groupe de télécoms et de médias Altice a pris 7,57% après avoir acquis les droits de diffusion de la Premier League pour la France, un nouveau coup dur à Canal+ qui diffusait jusque-là le championnat anglais de football.

(Danilo Masoni et Alistair Smout; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...