Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent en légère hausse

Europe : Les Bourses européennes terminent en légère hausse

Europe : Les Bourses européennes terminent en légère hausseEurope : Les Bourses européennes terminent en légère hausse

PARIS/ (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse modérée lundi, soutenues par une croissance manufacturière légèrement supérieure aux attentes en Europe et en Allemagne, ainsi que par des résultats meilleurs que prévu de Commerzbank.

Les traders signalent que la tendance a été portée également par les déclarations du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi, pendant le week-end, selon lesquelles la banque centrale est prête à faire ce qu'il faudra pour atteindre son objectif d'inflation à moyen terme.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,38% (18,55 points) à 4.916,21 points. Le Footsie britannique a fini sur une note stable (+0,01%) et le Dax allemand a pris 0,93%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,48% et le FTSEurofirst 300 0,28%.

Les résultats définitifs des enquêtes de l'institut Markit auprès des directeurs d'achats en zone euro et en Allemagne en octobre sont ressortis légèrement supérieurs aux premières estimations "flash".

"Nous avons eu de bons indices PMI allemands, ce qui insuffle un peu d'optimisme sur le marché", dit Jonathan Roy, chez Charles Hanover Investments.

La Bourse d'Athènes (+3,08%) a surperformé, les intervenants ayant salué les résultats des tests de résistance des quatre grandes banques grecques.

A l'issue de ces tests et de l'évaluation des bilans de la Banque nationale de Grèce, de la Banque du Pirée, d'Alpha Bank et d'Eurobank, la BCE a estimé à 14,4 milliards d'euros au maximum leurs besoins de capitaux en cas de nouvelle détérioration économique.

"Les résultats des stress tests du week-end ont révélé que les banques grecques se portaient mieux que prévu et avaient donc besoin de moins d'injections de liquidités qu'estimé initialement", dit Markus Huber de Peregrine & Black. L'indice des banques grecques a bondi de 16,05%.

Aux valeurs individuelles, Commerzbank (+6,59%), qui va verser son premier dividende depuis 2007 et a publié des résultats supérieurs aux attentes, affiche la plus forte hausse de l'Eurofirst 300.

De même, l'action Renault a bondi de 4,22% et figure parmi les plus fortes progressions européennes, après que le Journal du Dimanche a rapporté que l'Etat français serait prêt à une fusion entre le constructeur français et son partenaire japonais Nissan.

A l'autre extrême, Electrolux a chuté de 5,40%, plus forte baisse du FTSEurofirst. Le département américain de la Justice a rejeté vendredi une proposition de cession d'actifs soumise par le groupe suédois dans le cadre du projet de rachat de la division électroménager de General Electric pour 3,3 milliards de dollars (3,0 milliards d'euros).

La nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine, selon l'indice PMI publié dimanche, a pesé sur le pétrole et le contrat à trois mois sur le cuivre qui a touché en matinée un plus bas d'un mois à 5.086,50 dollars la tonne et perdait encore 0,14% en fin de journée.

(Kit Rees et Danilo Masoni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...