Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent en forte baisse

Europe : Les Bourses européennes terminent en forte baisse

Europe : Les Bourses européennes terminent en forte baisseEurope : Les Bourses européennes terminent en forte baisse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse mercredi, prolongeant leur repli de mardi dans des marchés dominés par l'inquiétude sur le ralentissement de l'économie mondiale et où les valeurs cycliques et financières ont été encore une fois les plus touchées.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en repli de 1,96% (83,08 points) à 4.155,34 points. Le Footsie britannique a perdu 1,60% et le Dax allemand 2,64%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a abandonné 2,33% et le FTSEurofirst 300 2,46%.

A la clôture en Europe, les grands indices américains perdent environ 1,3%.

Après avoir chuté de plus de 4% mardi, le Brent de la mer du Nord a continué de perdre du terrain pendant l'essentiel de la séance en Europe à la suite des déclarations du ministre saoudien du Pétrole qui a écarté toute baisse concertée de la production en vue de soutenir les cours du baril de brut.

Le Brent s'est toutefois repris en toute fin de journée, à plus de 34 dollars le baril, après l'annonce par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) d'une hausse modérée des stocks de brut et d'une baisse des stocks d'essence la semaine dernière. Le brut léger américain, qui frôlait les 31 dollars/baril, est remonté à 32 dollars, en hausse de 0,4%.

Les plus lourdes pertes ont été essuyées par les ressources de base (-6,48%), l'automobile (-3,64%), l'énergie (-2,78%) et les banques (-2,99%).

Le secteur automobile a été tiré vers le bas par les constructeurs allemands, Volkswagen (-4,65%), Daimler (-4,09%) et BMW (-4,02%) figurant parmi les plus fortes baisses de l'EuroStoxx 50.

PSA Peugeot Citroën a fait exception avec un gain de 1,46%. Le constructeur automobile français a renoué en 2015 avec un bénéfice net après quatre années dans le rouge et a atteint en avance tous les objectifs de son plan de redressement économique, qu'il a désormais officiellement achevé.

Le groupe allemand de santé Fresenius figure lui aussi parmi les rares valeurs qui résistent à la baisse, avec un gain de 3,43%, après avoir dit viser une hausse de 8 à 12% de son bénéfice net en 2016.

Hugo Boss a encore chuté de 8,41% après avoir plongé mardi de près de 20% dans la dernière demi-heure de cotation à Francfort en raison d'un avertissement sur résultats par le groupe allemand de confection.

Sur le marché des changes, la livre a encore faibli en raison des craintes d'une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. Elle est tombée sous 1,39 dollar pour la première fois en sept ans et a touché un creux de 16 mois face à l'euro à 79,04 pence. L'euro a également pâti de ces craintes et a touché un creux de trois ans face au yen.

L'aversion au risque réveille l'attrait pour les valeurs refuge comme le Bund allemand, dont le rendement à 10 ans a touché un plus bas de 10 mois à 0,132% et l'or qui se traite autour de 1.245 dollars l'once.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...