Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 1,01%

Europe : Les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 1,01%

Europe : les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 1,01%Europe : les bourses européennes terminent en baisse, paris cède 1,01%

par Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en baisse vendredi mais au-dessus de leurs plus bas du jour, les marchés, qui attendaient des annonces plus précises de Ben Bernanke à Jackson Hole, ayant été quelque peu déçus.

L'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 1,01% à 3.087,64 points mais au-dessus de son plus bas du jour (3.014,37 points) touché immédiatement après que le président de la Fed a assuré qu'il utiliserait tous les outils nécessaires pour soutenir l'économie.

Sur la semaine, l'indice phare de la place de Paris avance de 0,38% après avoir chuté de près de 18% au cours des trois premières semaines du mois d'août.

Londres a fini peu changée (-0,02%), Francfort a perdu 0,84% et Milan 0,97%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 a cédé 1,18% et l'EuroFirst 300 0,65%.

Ben Bernanke était "coincé en terme de ce qu'il pouvait dire. Les marchés avaient intensifié la pression pour qu'il en dise plus mais il doit d'abord emporter l'adhésion du FOMC (comité de politique monétaire, ndlr)", commente Julian Callow, économiste chez Barclays Capital à Londres.

"Le fait qu'il va y avoir une réunion de deux jours du FOMC est intéressant et témoigne de la volonté de Fed à mettre fin aux désaccords. La décision de stimuler l'économie dépend des statistiques", ajoute-t-il.

"Toute décision de la Fed est reportée à septembre. Les fondamentaux de long terme de l'économie américaine ne sont pas affectés par la crise dixit Bernanke", dit Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management.

DANS L'ATTENTE DU FOMC DES 21 ET 22 SEPTEMBRE

"Le déséquilibre actuel nécessite une correction de trajectoire. Le taux de chômage est trop élevé et l'inflation (sous-jacente) basse. S'il n'y a pas de rebond significatif et d'inflexion du profil de l'activité avant la réunion des 21 et 22 septembre de la Fed alors des mesures seront annoncées", explique-t-il.

Du côté des valeurs, les financières ont pesé sur les marchés. A Paris, BNP Paribas (-2,33%) et Axa (-3,44%) ont été les principaux contributeurs à la baisse du CAC 40. Natixis, plus forte baisse du CAC, a perdu 4,51% et Société générale 2,82%.

Des cycliques comme Technip (+1,76%), Michelin (+1,31%) et Alcatel-Lucent (+1,02%), ont résisté.

L'euro a progressé et s'échangeait autour de 1,4460 dollar.

Le rendement du Bund allemand à 10 ans, référence la zone euro, était stable à 2,17%, celui du T-Bond 10 ans américain se détendait de 3 points de base à 2,21%.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...