Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent en baisse

Europe : Les Bourses européennes terminent en baisse

Europe : Les Bourses européennes terminent en baisseEurope : Les Bourses européennes terminent en baisse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi, affectées notamment par un déclin des valeurs bancaires et technologiques alors que les investisseurs restent préoccupés par l'avenir du programme de rachats d'actifs de la Réserve fédérale des Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,26% (- 10,36 points) à 3.956,79 points, et affiche sur l'ensemble de la semaine un repli de 1,11%. Le Footsie britannique a reculé de 0,63% et le Dax allemand a cédé 0,56%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a perdu 0,45% sur la journée et 1,85% sur la semaine, le FTSEurofirst 300 0,23% sur la journée et 1,69% en cinq séances, sa première performance négative depuis un mois.

L'activité sur les marchés européens a été limitée par la réticence des investisseurs à prendre de nouvelles positions avant un long week-end aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne et après les niveaux sans précédent atteints en début de semaine sur la plupart des marchés mondiaux.

L'indice des valeurs bancaires enregistre l'une des plus fortes baisses sectorielles du jour (-1,14%), tiré vers le bas par un repli de 2,13% de HSBC à 745,64 pence. Certains analystes craignent que les Etats-Unis rejettent un accord avec la banque dans le cadre d'accusations de blanchiment d'argent.

Les indices européens n'ont pas beaucoup réagi à la parution d'indicateurs rassurants sur l'économie allemande, qui préfigurent une reprise de la croissance au second trimestre après une stagnation entre janvier et mars.

Wall Street était également en baisse en fin d'après-midi et pourrait connaître son premier repli hebdomadaire depuis un mois et demi, le Dow Jones perdant 0,24% à 15.257,66 points vers 15h55 GMT, et le Standard & Poor's 500 déclinant de 0,37%. Les investisseurs craignent toujours un ralentissement de la politique accommodante de la Fed à partir de juin.

De bonnes statistiques sur les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont toutefois contribué à renforcer le dollar face à l'euro sur le marché des changes. Le yen continue en revanche de regagner du terrain face à la monnaie américaine, en raison de la faiblesse de la Bourse de Tokyo, affectée par l'annonce d'une contraction en mai de l'activité manufacturière chinoise.

Sur le marché obligataire, les futures sur le Bund se redressent légèrement, dans un contexte d'incertitude qui profite aux valeurs refuges, même si leur progression a été limitée par les bons chiffres sur les économies allemande et américaine.

Le cours du baril de Brent continue à baisser, autour de 102 dollars, et pourrait conclure la semaine sur son plus important déclin hebdomadaire depuis plus d'un mois en raison des inquiétudes qui pèsent sur la demande, en particulier à cause du niveau élevé des stocks aux Etats-Unis

Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...