Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent dans le vert

Europe : Les Bourses européennes terminent dans le vert

Europe : Les Bourses européennes terminent dans le vertEurope : Les Bourses européennes terminent dans le vert

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé lundi dans le vert dans un faible volume d'échanges, portées par un indicateur manufacturier bien accueilli et des rumeurs de fusion dans la chimie.

L'activité a été limitée, la Bourse de Londres, première place financière du continent, étant fermée pour cause de jour férié.

À Paris, le CAC 40, en léger repli en début de séance, a finalement progressé de 0,70% (+35,48 points) à 5.081,97 points. A Francfort, le Dax a gagné 1,44%.

L'indice paneuropéen Eurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro ont avancé respectivement d'environ 0,6% et 0,5%.

Sur le front des valeurs, Syngenta a pris plus de 8%, la plus forte hausse de l'Eurofirst 300. Stimulé par des spéculations d'OPA de l'américain Monsanto, numéro un mondial de l'agrochimie, le titre a vécu sa meilleure séance depuis octobre 2008.

Grâce à Syngenta, la chimie s'offre la meilleure performance sectorielle en Europe (+1,46%).

Nokia figure encore parmi les plus fortes baisses en Europe, reculant de 2,65% dans le sillage de l'annonce, jeudi, de résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes qui ont suscité quelques inquiétudes quant à son OPA sur Alcatel-Lucent.

A Paris, Veolia Environnement a signé la plus forte progression du CAC 40 (+3,33%) à la faveur d'un changement de recommandation.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street évoluait dans le vert après l'annonce de la plus forte hausse en six mois des commandes à l'industrie américaine.

Sur le marché des changes, le dollar reste vigoureux, progressant de 0,18% par rapport à un panier de devises de référence.

L'euro retombe de 0,4% face au billet vert, à 1,1150 dollar, après avoir touché la semaine dernière un pic de neuf semaines à 1,1290 avec le rebond des rendements des obligations allemandes à 10 ans et l'apaisement des craintes de déflation.

(Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...