Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes stagnent à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes stagnent à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes stagnent à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes stagnent à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes stagnent jeudi à la mi-séance et Wall Street est attendue en légère hausse, en attendant de savoir si la Banque centrale européenne (BCE) va effectivement abaisser ses taux et suggérer de nouvelles mesures pour soutenir la croissance en berne en zone euro.

Les investisseurs anticipent une baisse de 0,75% à 0,5% du principal taux d'intérêt de la BCE, un scénario encore conforté par la nouvelle contraction de l'activité manufacturière en zone euro, dans un contexte d'inflation trop faible.

La décision sur les taux sera annoncée à 11h45 GMT et la conférence de presse du président Mario Draghi, après la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, pour une fois pas à Francfort mais à Bratislava, débutera à 12h30 GMT.

À Paris, le CAC 40 se replie de 0,31% à 3.844,91 points vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,34%, soutenu notamment par Infineon, et à Londres, le FTSE cède 0,13%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est stable (-0,03%).

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,16% à 0,32%.

Après le maintien la veille par la Réserve fédérale américaine de son programme de rachats d'actifs de 85 milliards de dollars par mois, et l'annonce qu'elle pourrait accélérer ses achats si nécessaire, tous les yeux sont rivés sur Bratislava.

Sur le marché des changes, l'euro se stabilise après avoir atteint un plus haut de deux mois la veille, en attendant la décision de la BCE et le dollar reste faible après des indicateurs décevants sur l'emploi et l'activité la veille.

"Le scénario central est celui d'une baisse du taux principal à 0,5%, la BCE conservant ses autres cartouches en cas de nouvelle détérioration de l'économie", souligne Nick Beecroft, gérant chez Saxo Bank. "Cela est intégré et l'euro pourrait continuer à monter si c'est le cas, surtout dans un monde où la Fed a ouvert la voie à un nouvel assouplissement."

Aux valeurs, Infineon bondit de 8,4%, plus forte hausse du Stoxx 60 après un résultat opérationnel meilleur que prévu au premier trimestre.

Peugeot perd près de 4% après l'annonce de l'ouverture d'une enquête approfondie de la Commission sur sa restructuration afin d'établir si les aides accordées par l'Etat français au constructeur respectent les règles en vigueur dans l'Union.

Cap Gemini en revanche prend plus de 4% après l'annonce d'un recul de son chiffre d'affaires, mais la confirmation de ses objectifs annuels.

BMW gagne 1,4%, l'une des plus fortes hausses de l'EuroStoxx 50, après avoir publié un recul moins fort que prévu de son résultat opérationnel trimestriel.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund allemand augmentent, dans un contexte d'inquiétudes sur la croissance et d'anticipation de baisse des taux de la BCE.

Globalement, les rendements se détendent sur l'ensemble des obligations souveraines en zone euro en vue de la décision de la BCE et le coût d'emprunt de la France lors de son adjudication d'OAT ce jeudi est ressorti à son plus bas niveau historique.

Les intervenants sont également attentifs à une émission de dette en dollars de la Slovénie, qui a rouvert ses livres d'ordres après les avoir brièvement refermés alors que Moody's reléguait sa dette souveraine à la catégorie spéculative.

Le Brent se maintient autour des 100 dollars/baril après sa chute de la veille dans un contexte d'inquiétude sur la croissance et de stocks américains pléthoriques.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...