Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes s'inscrivent en baisse à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes s'inscrivent en baisse à mi-séance

Europe : Les Bourses européennes s'inscrivent en baisse à mi-séanceEurope : Les Bourses européennes s'inscrivent en baisse à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes s'inscrivent en baisse lundi à mi-séance tandis que Wall Street est attendu en légère hausse, dans un contexte de persistance des craintes liées à la possible diminution dès le mois prochain des achats d'obligations de la Réserve fédérale américaine (Fed).

À Paris, le CAC 40 cède 0,64% (-26,24 points) à 4.097,65 points vers 11h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,14% et à Londres, le FTSE 0,23%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,67%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent pour le moment une ouverture de Wall Street en hausse de 0,08% ou 0,20%.

Les investisseurs seront attentifs à la publication mardi du compte rendu (minute) de la réunion de politique monétaire de la Fed du mois de juillet.

"La politique monétaire américaine reste 'le' market mover (...) Les minutes devraient fournir une idée plus précise des débats et des divergences profondes entre les membres du comité de politique monétaire, mais, il est peu probable qu'elles donnent un avis tranché sur une réduction des achats du Fed dès le mois de septembre. Les incertitudes sur la politique monétaire du Fed resteront importantes", explique Aurel BGC dans une note.

Du côté des valeurs, Lafarge (-3,06%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, le cimentier souffrant des inquiétudes entourant la situation en Egypte où il possède une usine à 200 kilomètres du Caire.

Sur le marché obligataire, les anticipations d'une modification de la politique monétaire de la Fed ont fait grimper les rendements des Treasuries qui se maintiennent autour de leurs plus hauts de deux ans de 2.871 percent.

Les Bunds allemands sont également en hausse à 1,91% après avoir touché à l'ouverture leur plus haut niveau depuis mars 2012.

Sur le marché des changes la monnaie américaine est en repli face à l'euro, autour de 1,3360 dollar tandis qu'elle gagne 0,26% face au yen.

Le baril de Brent se maintient au dessus du seuil des 110 dollars dans un contexte de repli des exportation libyennes et les incertitudes autour de la situation égyptienne.

Constance De Cambiaire pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...