Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes restent dans le rouge à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes restent dans le rouge à la mi-séance

Europe : Les Bourses européennes restent dans le rouge à la mi-séanceEurope : Les Bourses européennes restent dans le rouge à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent dans le rouge vendredi à la mi-séance, l'accueil favorable du premier resserrement monétaire américain depuis près de 10 ans cédant la place à des inquiétudes concernant l'impact sur l'économie mondiale de la hausse du dollar et de la chute des cours des ressources de base.

Wall Street retrouve également les soucis du quotidien et devrait, selon les futures sur indices new-yorkais, ouvrir sans tendance claire pour la dernière séance d'une semaine marquée par la décision, mercredi, de la Réserve Fédérale de relever ses taux d'intérêt, saluant ainsi la relative bonne santé de la première économie au monde.

La légère euphorie provoquée par le tour de vis, largement anticipé, de la Fed n'aura donc pas duré et les investisseurs retrouvent leurs soucis en regardant le dollar s'orienter vers sa plus forte hausse hebdomadaire depuis novembre et le pétrole se rapprocher d'une troisième semaine consécutive de baisse.

Le CAC 40 parisien perd 17,84 points vers 12h15, soit 0,38%, à 4.659,70. Le DAX à Francfort cède 0,3% et le FTSE à Londres recule de 0,31%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,47% et le FTSEurofirst 300 se replie de 0,31%.

A Paris, Casino subit toujours la pression de l'investisseur Carson Block, qui a estimé que les comptes du distributeur masquaient la forte détérioration de ses activités et un endettement élevé. Le titre perd encore près de 2%.

L'action TF1 (-3,67%) accuse l'une des plus fortes baisses du SBF 120, plusieurs analystes se montrant inquiets pour le groupe de télévision après la décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel de valider le passage de LCI sur la TNT gratuite.

Si la mode monétaire aux Etats-Unis est au resserrement, l'assouplissement continue de prospérer ailleurs et notamment au Japon, où la banque centrale a annoncé qu'elle étendrait ses achats d'actifs à des obligations d'Etat à maturité plus longue et à des fonds indiciels (ETF) spécifiques, sans modifier le montant global qu'elle y consacre.

Le Nikkei a pris 2,7% dans les minutes qui ont suivi cette nouvelle, les investisseurs croyant d'abord à un assouplissement accru, mais il est vite retourné dans le rouge lorsqu'ils ont réalisé la portée réelle des annonces de la BoJ.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...